Navigation mit Access Keys

 
Novembre 2018

Les primes d'assurance-maladie sont un élément d'une politique efficace contre la pauvreté

Les ménages à faibles revenus ne peuvent plus payer des primes d’assurance-maladie sans cesse en augmentation. Ces primes poussent ces personnes dans la pauvreté, et beaucoup de familles sont impuissantes à faire face à cette évolution. Cette situation est intenable d’un point de vue politique et social, et extrêmement lourde pour les personnes concernées. En quatre déclarations, Caritas Suisse prend position à ce sujet et montre ce qu'il faut faire pour que les primes d’assurance-maladie ne soient pas un piège.

 

Nos exigences concrètes envers la Confédération et les cantons :

  1. la charge des primes d’assurance-maladie sur une famille ou un ménage ne devrait pas dépasser le niveau d’un mois de salaire. La Confédération et les cantons doivent fixer les règles nécessaires et inscrire dans la loi la charge maximum des ménages. Pour ce faire, il faut mettre en oeuvre le modèle de la réduction différenciée.
  2. la tentative d’augmenter la franchise à 500 francs par an doit être rejetée. Il faut adapter l’échelle des franchises en fonction du revenu.
  3. L’accès aux réductions de prime ne doit pas être compliqué par des barrières administratives. Au contraire, cette réduction doit s’appliquer de manière automatique, comme cela se passe déjà dans certains cantons, avec succès.
  4. Nous rejetons fermement la discussion (en coulisses) qui vise à ce que la Confédération se retire du système de réduction des primes. La Confédération doit au contraire prendre ses responsabilités s’agissant des effets de répartition des primes d’assurance-maladie. Et elle ne peut le faire que si elle participe activement au financement.
 

Quatre déclarations sur les primes d’assurance-maladie

  • Les primes d’assurance-maladie ne doivent pas excéder un mois de salaire
    Format de fichier: pdf / 135 Ko
    Les postulats de Caritas sur la politique de lutte contre la pauvreté à la Confédération et aux cantons. Hugo Fasel, directeur Download
  • Les réductions de primes d’assurance-maladie doivent favoriser la prévention de la pauvreté
    Format de fichier: pdf / 120 Ko
    Rappel à propos du seul modèle qui ait trouvé une majorité au Parlement. Martin Flügel, responsable Politique et affaires publiques Download
  • Les pratiques cantonales en matière de réduction des primes d’assurance-maladie inquiètent
    Format de fichier: pdf / 149 Ko
    Une analyse des lacunes, des évolutions défavorables et des obstacles. Martin Jucker, collaborateur du Service spécialisé Politique sociale Download
  • Les primes d’assurance-maladie aggravent la pauvreté en Suisse
    Format de fichier: pdf / 133 Ko
    Le budget des ménages à faible revenu est de plus en plus entamé par les primes d’assurance-maladie. Bettina Fredrich, responsable du Service spécialisé Politique sociale Download

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS