Instaurer la justice climatique

Prise de position de Caritas

La crise climatique est déjà une dure réalité pour les populations des pays en développement. Elle y frappe d’abord les plus pauvres, les femmes et les enfants surtout, le petit paysannat, les peuples indigènes et les habitants des bidonvilles. Elle y touche aussi les personnes vivant sur des îles qui s’enfoncent peu à peu dans la mer. Les plus démunis contribuent le moins au réchauffement de la planète. Pourtant, ce sont eux qui ressentent le plus nettement les conséquences du changement climatique. Ils n’ont ni les moyens ni la capacité de se protéger contre les sécheresses, les crues soudaines et les ouragans, et ne bénéficient pas non plus de sécurité sociale, de prestations d’assurance ou d’autres dédommagements.

En comparaison internationale, et par rapport aux pays en développement surtout, l’empreinte climatique de la Suisse par habitant est énorme. La part de responsabilité que doit assumer notre pays dans la limitation du changement climatique mondial et dans la lutte contre les effets négatifs u réchauffement est donc importante.

La justice climatique est un impératif: sur le plan intérieur, la Suisse doit accélérer la transition sociale et écologique de l’économie et de la société et viser à la neutralité climatique d’ici 2040. En parallèle, elle doit apporter un soutien (financier) bien plus conséquent aux pays les plus pauvres afin qu’ils puissent eux aussi réaliser la transition et permettre aux populations de s’adapter aux conséquences dévastatrices du réchauffement. Plus les pays œuvreront ensemble à limiter le changement climatique mondial à 1,5°C, moins il sera compliqué et onéreux pour tous de faire face à ses conséquences.

Téléchargement

«À l’avenir, il faut que la Suisse reconnaisse sa responsabilité globale et qu’elle
contribue à apporter des solutions à
la crise climatique. À cette fin, elle doit
concrétiser la justice climatique, sur
le plan intérieur et à l’égard de pays du
Sud pauvres et très exposés au changement climatique.»

Instaurer la justice climatique

«À l’avenir, il faut que la Suisse reconnaisse sa responsabilité globale et qu’elle contribue à apporter des solutions à la crise climatique. À cette fin, elle doit concrétiser la justice climatique, sur le plan intérieur et à l’égard de pays du Sud pauvres et très exposés au changement climatique.»

Télécharger (pdf, 199.56 KB)

Angela Lindt

Responsable du service Politique de développement et du climat

+41 41 419 23 95alindt@caritas.ch

Photo de couverture: © Joshua Smith