Geflüchtete und Migrierende im Hafen von Mytilene
Geflüchtete und Migrierende im Hafen von Mytilene

Davantage de routes migratoires sûres vers la Suisse

Prise de position de Caritas

Partout dans le monde, de plus en plus de personnes sont sur le chemin de la migration. Les pays voisins des zones de conflit, qui accueillent une grande partie de ces personnes, sont particulièrement sollicités. Ces pays sont souvent eux-mêmes dans des situations économiques et politiques difficiles. Pour les soutenir, mais aussi pour offrir une alternative aux tragédies et aux dangers des routes de l’exil, il faut donc des possibilités de routes migratoires sûres.

Avec le Pacte mondial sur les réfugiés, l’ONU a donné un signal important en montrant que la protection des personnes en quête de sécurité et de protection est une tâche commune internationale et qu’il faut davantage de solidarité entre les États membres. La Suisse est signataire du Pacte de l’ONU sur les réfugiés et dispose de différents instruments qui peuvent permettre aux personnes en quête d’asile d’entrer dans notre pays en toute sécurité. Cependant, peu de personnes peuvent en profiter, car l’accès en est fortement restreint par de nombreux obstacles bureaucratiques, des conditions trop strictes et des lois rigides. La Suisse doit en faire davantage pour permettre à plus de personnes en quête d’asile d’entrer en toute sécurité sur son territoire.

Plus d'informations

Contact

Michael Egli

Responsable du service Politique migratoire

+41 41 419 22 03megli@caritas.ch

Photo de couverture: Sur le port de Mytilène © Lefteris Partsalis