Aider les plus pauvres à s’adapter à la crise climatique

Prise de position de Caritas sur le changement climatique

La Terre se réchauffe. En conséquence, les glaces polaires fondent, et les fortes inondations, les sécheresses mortelles et les tempêtes catastrophiques se multiplient. Les populations les plus démunies des pays en développement en sont les premières victimes. Leurs espaces vitaux sont les plus fortement touchés par les catastrophes environnementales et climatiques. Or ce sont justement ces populations qui manquent des capacités et des ressources nécessaires pour s’adapter aux changements néfastes du climat. De ce fait, leur pauvreté s’aggrave. Pour faire face à l’imminence de la catastrophe climatique, deux approches doivent être adoptées. Premièrement, la protection du climat et l’adoption de systèmes d’énergie renouvelable, pour ralentir les mutations climatiques (approche d’atténuation). Deuxièmement, l’adaptation aux conséquences du réchauffement de la Terre, tels les évènements météorologiques extrêmes et l’élévation du niveau de la mer (approche d’adaptation). Tandis que cette dernière approche est prioritaire dans de nombreux pays en développement, les pays plus aisés tels la Suisse doivent investir plus dans la protection du climat.

Avec une empreinte carbone par habitant élevée, la Suisse s’est aussi engagée, avec d’autres pays industrialisés, à soutenir plus fortement l’adaptation climatique des pays les plus pauvres, qui en ont un besoin vital. Au moyen par exemple de semences résistantes à la sécheresse et de méthodes d’irrigation adaptées, afin que l’agriculture reste productive et fournisse une alimentation suffisante. Ou au moyen de digues côtières et de réservoirs d’eau, afin que les habitants puissent se protéger contre les inondations et la sécheresse. Ou encore au moyen du reboisement et d’autres mesures d’adaptation, afin de prévenir l’érosion des sols et les glissements de terrain.

Caritas demande au Conseil fédéral, à l’administration et au Parlement de promouvoir une stratégie de développement climatique prévoyante, équitable et efficace pour le Sud global. Cela comprend une augmentation significative des fonds dédiés aux mesures d’adaptation des personnes les plus vulnérables et des régions les plus exposées au climat, tout comme un engagement résolu, au niveau local, en faveur de la réalisation et de la mise en oeuvre de projets climatiques. 

Téléchargement

«Face à l’imminence de la catastrophe
climatique, la Suisse doit agir de
manière décisive et donner l’exemple
en matière de politique climatique internationale. Caritas demande au Conseil
fédéral et au Parlement de promouvoir
la protection du climat, et de soutenir
plus fortement les mesures d’adaptation
dans les pays en développement.»

Aider les plus pauvres à s’adapter à la crise climatique

«Face à l’imminence de la catastrophe climatique, la Suisse doit agir de manière décisive et donner l’exemple en matière de politique climatique internationale. Caritas demande au Conseil fédéral et au Parlement de promouvoir la protection du climat, et de soutenir plus fortement les mesures d’adaptation dans les pays en développement.»

Télécharger (pdf, 178.91 KB)

Angela Lindt

Responsable du service Politique de développement et du climat

+41 41 419 23 95alindt@caritas.ch