Non, ce ne sont pas des récoltes
Non, ce ne sont pas des récoltes

Non, ce ne sont pas des récoltes

Caritas Suisse dit «Oui à un monde sans pauvreté»

Sécheresses, guerres, tremblements de terre, pandémie de Covid, inondations, coups d’État militaires, explosion des prix, manque de matières premières: les crises se succèdent et les catastrophes se chevauchent. Elles frappent certains pays et le monde à un rythme de plus en plus rapide.  

Les plus pauvres sont particulièrement touchés par les crises qui s’enchaînent

Partout dans le monde, la pauvreté augmente à nouveau, alors qu’elle s’était réduite lors des dernières décennies. 575 millions de personnes luttent chaque jour pour survivre et doivent se contenter de moins de 2,15 francs par jour. Les plus pauvres dans les pays du Sud sont aussi les plus durement touchés. Ils n’ont pas les ressources financières nécessaires pour faire face aux conséquences de la crise climatique, de la pénurie alimentaire ou des effets de l’instabilité politique. Leur vie déjà précaire devient encore plus difficile à cause des crises multiples mondiales. 

Peter Lack, Direktor von Caritas Schweiz
«Nous ne voulons pas et ne devons pas accepter cela, en tant qu’individus et en tant qu’organisation qui se tient depuis 120 ans aux côtés des personnes dans le besoin.»Peter lackDirecteur de Caritas Suisse

«Oui à un monde sans pauvreté»

L’objectif constant du travail de Caritas Suisse reste «Oui à un monde sans pauvreté». C’est notre credo et notre mission de créer ensemble de meilleures conditions de vie pour les personnes dans le besoin. Pour ce faire, nous partons des besoins des personnes concernées, élaborons des solutions communes et orientons notre travail en conséquence. La durabilité repose sur une interaction d’égal à égal.

Il s’agit de penser et d’aborder la lutte contre la pauvreté à l’échelle mondiale et de manière globale. Cela signifie que Caritas est attentive non seulement aux catastrophes qui surviennent soudainement, mais aussi aux crises et aux dysfonctionnements insidieux et oubliés. Elle doit en outre se focaliser sur les effets du changement climatique. C’est pourquoi Caritas Suisse associe l’aide d’urgence à des projets de développement sur des années et se concentre sur les changements à court et à long terme dans la vie des personnes touchées.

Ainsi comprise, la coopération au développement contribue de manière décisive à l’amélioration des conditions de vie des personnes particulièrement pauvres et défavorisées.  

Caritas Suisse dit «Oui à un monde sans pauvreté».

1 / 3
2 / 3
3 / 3
1 / 3
2 / 3
3 / 3
1 / 3
2 / 3
3 / 3
Votre don pour un monde sans pauvreté
Nous protégeons vos données.

Amélioration des conditions de vie des personnes vulnérables

En étroite collaboration avec nos organisations partenaires locales, Caritas Suisse s’engage dans des projets visant à l’amélioration des conditions de vie des personnes particulièrement pauvres et défavorisées. Dans les pays souvent touchés par de multiples crises, Caritas se concentre, en plus de l’aide humanitaire d’urgence, sur les thèmes clés de l’accès aux revenus et à l’alimentation, de la justice climatique et de la sécurité en matière de migration.

Ensemble, nous améliorons la vie des personnes dans le besoin, comme le montrent les témoignages de Savoeuy au Cambodge, Fatima en Syrie et Garo en Éthiopie:

La pauvreté, qu’est-ce que c’est?

La pauvreté n’est pas seulement un manque d’argent. La pauvreté oblige les personnes touchées à vivre dans des conditions indignes, que ce soit en raison de difficultés matérielles, comme l’absence de récoltes, ou d’obstacles immatériels comme les troubles politiques. La pauvreté, c'est:

  • perdre ses moyens de subsistance à la suite d’une catastrophe
  • ne pas avoir de perspectives en termes de revenus 
  • devoir quitter son pays parce que les changements climatiques, la guerre ou la violence vous privent de vos moyens de subsistance  
  • ne pas avoir accès à l’éducation
  • ne pas pouvoir se payer des soins de santé adéquats
  • être dans une situation d’emploi précaire
  • devoir vivre dans des logements insalubres

La pauvreté a de multiples visages, mais elle bafoue toujours la dignité humaine.

«Éliminer la pauvreté dans le monde»: l’Agenda 2030

D’ici 2030, la communauté internationale a pour objectif d’éradiquer «la pauvreté extrême» (Agenda 2030). Mais la Banque mondiale s’attend à ce que ce grand objectif du millénaire ne soit pas atteint et qu’au contraire, plus d’un demi-milliard de personnes vivent — ou continuent de vivre — dans une extrême pauvreté. Caritas Suisse contribue elle aussi, au niveau national et international, à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) définis par l’ONU dans l’Agenda 2030.

Plus d'informations

Photo de couverture: Non, ce ne sont pas des récoltes