At the House of Education and Integration in Matran, refugees learn important skills that help them to integrate

Défendre la dignité des personnes migrantes

En 2023, Caritas Suisse a représenté 9'565 personnes demandeuses d'asile dans les centres fédéraux d'asile. 1'905 d'entre elles étaient mineures.

Caritas Suisse a poursuivi en 2023 son engagement inlassable pour les droits des migrants et leur intégration en Suisse. Elle a fourni cette année un travail intense et soutenu.

Un bel anniversaire: la Maison de formation et d’intégration (MFI) à Matran a célébré ses cinq ans en mars. «Un lieu de vie qui offre stabilité et sécurité, dans un esprit d’écoute et de respect», souligne Sabrina Curty, responsable de la MFI. Sur mandat du canton de Fribourg, Caritas Suisse y accueille des réfugiés reconnus et les accompagne dans leur intégration durant six mois.

Sabrina Curty
«Un lieu de vie qui offre stabilité et sécurité, dans un esprit d’écoute et de respect.»Sabrina Curtyresponsable de la Maison de formation et d’intégration (MFI)

En 2023, la MFI a accueilli 153 résidents, soit des familles, des personnes seules et des mineurs non accompagnés, originaires notamment de Syrie, de Turquie, d’Afghanistan, d’Érythrée et d’Ukraine. Une classe spéciale prépare les enfants à l’école et les adultes bénéficient d’un suivi social et professionnel. Les contacts sont par ailleurs réguliers avec la population de Matran.

Le premier objectif est de permettre aux per- sonnes réfugiées de vivre de manière autonome. Les conseillers de Caritas les aident à trouver des emplois, des stages et des places d’apprentissage. Ainsi en 2023 dans le canton de Fribourg, 288 contrats de travail ont été conclus, 46 personnes ont commencé un apprentissage et 251 ont bénéficié de mesures de coaching.

Défense des droits des personnes migrantes

La défense des droits des personnes issues de la migration est également au centre de notre action. Les bureaux de consultation juridique (BCJ) de Suisse romande et de Suisse centrale soutiennent de nombreuses personnes dans les domaines du droit d’asile et des étrangers (procédures d’asile étendues, regroupement familial, reconnaissance d’apatridie etc.). Et suite à une récente décision du Secrétariat d’État aux migrations (SEM) à l’égard des femmes et filles afghanes, les BCJ soutiennent ces dernières dans leurs démarches pour la reconnaissance du statut de réfugiées.

Depuis 2019, sur mandat du SEM, Caritas Suisse mène aussi le mandat de conseil et de représentation juridiques gratuits des requérant-e-s d’asile dans les centres fédéraux d’asile (CFA) de deux régions, en Suisse romande et au Tessin/Suisse centrale (avec SOS Ticino). 2023 a été une année intense.

Mandats juridiques en 2023

9565

procurations de représentation

dans les centres fédéraux d'asile (CFA) ont été gérées par Caritas Suisse, dont 1'905 pour des requérant-e-s mineur-e-s non accompagné-e-s.

(2023)

183

cas

de traite d'êtres humains identifiés

(2023)

2721

personnes

d'Ukraine représentées dans leur démarche pour l’obtention du statut S

(2023)

690

recours

déposés auprès du Tribunal administratif fédéral

(2023)

Nombreuses arrivées

2023 a été marquée par la nécessité de traiter les demandes de statut S déposées par les personnes arrivant d’Ukraine. Fin 2022, suite à une forte augmentation du nombre d’arrivées dans les CFA, le SEM a dû attribuer de manière anticipée aux cantons de nombreux requérants d’asile. Fin 2023, plus de 300 personnes attendaient encore leur première audition en Suisse romande et plus de 200 dans la région Tessin/Suisse centrale. Des mineurs non accompagnés ont été transférés dans des CFA sans tâches procédurales, comme des casernes militaires, compliquant le suivi de leur dossier.

La demande fut également très forte pour notre service d’interprétariat «se comprendre». En 2023, il a fourni un total de 65'501 heures d’interprétariat et de médiation interculturelle (+40% par rapport à 2022) à 353 institutions dans les cantons de Fribourg, Berne et Jura, ainsi qu’à la représentation juridique dans les CFA. Ces chiffres témoignent de l’importance de ce service.

Apportez votre aide, là où elle est la plus nécessaire
Nous protégeons vos données.

Actualités et récits Gros plan sur nos contributions en Suisse

Voir tout
Apportez votre aide, là où elle est la plus nécessaire
Nous protégeons vos données.

© Nicolas Brodard

Photo de couverture: Dans la Maison de la formation et de l'intégration de Matran, les personnes en fuite apprennent des compétences importantes qui les aident à s'intégrer © Nicolas Brodard