Navigation mit Access Keys

 

Service Dettes conseils

Le surendettement a souvent de graves conséquences. Les personnes qui ont des difficultés financières ont plus de problèmes de santé, elles vivent dans des tensions familiales, parfois elles perdent leur travail et doivent recourir à l’aide sociale. Caritas propose des informations et une consultation en matière d’endettement sur son propre site, au travers d’une consultation téléphonique ou en ligne gratuite et anonyme ou encore dans des consultations personnalisées.

 

En Suisse, plus de 630 000 personnes (8,1% de la population) vivent dans un ménage confronté à divers arriérés de paiements. La plupart d’entre elles avaient cumulé au moins trois types d’endettement (petit crédit, leasing, emprunt à des proches ou des connaissances, factures de carte de crédit non réglées, etc.). Les personnes à revenu modeste, les ménages monoparentaux, les familles nombreuses, les personnes sans emploi et issues de la migration sont davantage concernés que la moyenne, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS).

49 % des familles monoparentales et 41 % des ménages dans la catégorie des revenus les plus bas n’ont pas pu, en 2013, faire face à des dépenses imprévues de 2500 francs. Pour cause de revenu insuffisant ou d’événements imprévus, ces personnes peuvent tomber dans le surendettement et donc dans la pauvreté. Avec ses organisations partenaires régionales, Caritas Suisse ne ménage donc pas ses efforts de prévention de l’endettement ainsi que d’information et de consultation en la matière : 

Prévention

  • «Règles d’or pour gérer son argent»: les exigences liées à une gestion compétente de l’argent et des dettes sont élevées dans notre société orientée vers la consommation. La remarque vaut notamment pour les adolescents et les jeunes adultes car ils ont souvent encore peu d’expérience de la gestion de l’argent. Les dix règles d’or formulées par Caritas pour gérer son argent donnent une première information claire sur les aspects à considérer dans ce domaine. Partant de ces règles, en collaboration étroite avec des professionnels de l’éducation, Caritas a en outre élaboré un support didactique destiné aux écoles professionnelles. On peut passer commande de ce support, ainsi que de dépliants et d’affiches pratiques, sur le site Internet du Service Dettes conseils de Caritas.
  • Application «Caritas My Money»: cette application gratuite permet aux adolescents d’établir un budget précis et d’organiser leurs dépenses. Ils peuvent aussi se fixer des objectifs d’épargne et de réserves. L’application leur permet en outre de visualiser leurs dépenses et de savoir à tout moment ce que leur situation financière leur permet ou non.
  • Cours : les participants aux cours de prévention apprennent à sensibiliser les migrants aux questions d’argent et de consommation dans leur langue maternelle.

Information et consultation

  • Site Internet et consultation en ligne : le site www.caritas-dettesconseil.ch propose des informations en onze langues sur les principales questions en lien avec la thématique des dettes, des tests interactifs sur le budget, les dettes, le minimum vital et la faillite privée, des astuces et une consultation en ligne gratuite.
  • Consultation téléphonique : la hotline gratuite et anonyme « SOS Info dettes » est en service du lundi au jeudi, de 10h à 13h, au 0800 708 708. Des spécialistes des Caritas régionales et d’autres services y dispensent une première aide et renvoient au besoin les personnes endettées à d’autres offres.
  • Conseils personnels en matière de désendettement : Les Caritas régionales et d’autres services proposent des conseils dans le cadre d’un entretien direct.
  • Soutien juridique : un conseil juridique qui s’adresse aux collaborateurs de l’Association faîtière suisse de consultation en matière d’endettement en cas de questions spécifiques relevant de leurs services à la clientèle.
 
  • Le Temps (02.05.2013)
    Format de fichier: pdf / 72 Ko
    «Ces cadres endettés, qui tentent de le cacher» Download

Contenu de replacement