Navigation mit Access Keys

 

Engagement pour les requérants d’asile et les réfugiés dans le canton de Schwytz

Dans le canton de Schwytz, Caritas Suisse est responsable de l’hébergement, la prise en charge et le conseil aux requérants d’asile. Elle propose en outre des cours aux requérants, aux personnes provisoirement admises et aux personnes ayant obtenu le statut de réfugiés.

 

Mandat d’hébergement et de prise en charge des requérants d’asile

Sur mandat du canton, Caritas gère les centres de requérants d’asile de Degenbalm à Morschach, comptant 90 places, et le centre de Biberhof à Biberbrugg qui compte 70 places. Ces centres accueillent les requérants lors de la première phase de leur séjour dans le canton. Le séjour dure de trois à six mois au cours duquel les personnes se préparent à leur future vie dans la commune. On leur inculque des connaissances de base de l’allemand et elles sont informées des règles et caractéristiques de notre société. Durant leur séjour, il arrive aussi que le Secrétariat d’État aux migrations procède aux interviews concernant les raisons de leur demande.

Après leur séjour au centre, c’est la commune à laquelle le requérant a été affecté qui est responsable. Sur mandat de la commune d’Arth, Caritas prend également en charge les requérants de la commune dans des hébergements collectifs et des appartements loués. La prise en charge, outre l’aide sociale économique et la gestion de leur dossier, comprend aussi un conseil social pour des domaines pratiques comme le logement, le travail, l’école et la santé.

Dans le canton de Schwytz, Caritas Suisse est également responsable de la prise en charge des requérants d’asile mineurs non accompagnés. De septembre 2016 à septembre 2018, la Maison de la Jeunesse dans les bâtiments de la Société Missionnaire de Bethléem à Immensee a servi de logement temporaire à cette fin. En raison de sa fermeture, 20 jeunes ont déménagé au centre Biberhof à Bennau. Les autres résidents, qui ont maintenant atteint l'âge de 18 ans, vivent désormais dans les communes.

Les cantons touchent de la Confédération les fonds nécessaires à la mise en œuvre de la loi sur l’asile. Les charges sont payées à Caritas dans le cadre des dispositions du canton et de la commune d’Arth.

Encouragement des compétences sociales et professionnelles des requérants d’asile

Caritas s’engage pour la mise en valeur et le maintien des compétences des requérants nécessaires dans la société. Dans les services formation et occupation de Goldau, Schwyz, Einsiedeln et Ausserschwyz, Caritas propose des activités promouvant les compétences linguistiques et professionnelles. En fréquentant les cours, les requérants structurent en outre leur quotidien, ce qui permet de prévenir les conséquences indésirables de l’inactivité et du chômage.

Des cours thématiques linguistiques et de cuisine sont donnés à tous les requérants d’asile du canton. Actuellement, l’offre propose environ 380 places.

Les personnes ayant obtenu le statut de réfugiés et celles qui bénéficient d’un statut d’admission provisoire pour lesquelles l’intégration professionnelle n’est pas (encore) possible peuvent également suivre les cours, si les communes qui en ont la charge le demandent, et en accord avec le canton.

Penser en réseau, agir en réseau  

Le bureau régional Caritas du canton de Schwytz collabore étroitement avec les services du canton et des communes. Il cultive des contacts réguliers avec les services compétents et les personnes travaillant dans les domaines de la migration, de la santé, de la formation et du travail.

Contenu de replacement