Navigation mit Access Keys

 

Faim en Afrique de l’Est

L’Afrique de l’Est doit faire face aux conséquences d’une sécheresse catastrophique. Plus de 20 millions de personnes souffrent d’une pénurie dramatique de denrées alimentaires et d’eau potable. Caritas poursuit son aide d’urgence dans la région, avec le soutien de la Chaîne du Bonheur.  Elle concentre son aide au Soudan du Sud, au Somaliland, en Éthiopie et au Kenya.

 
 

Dans de nombreuses régions d'Afrique de l'Est, la pluie n'est quasiment plus tombée depuis deux ans. Au printemps 2016, conséquence du phénomène climatique « El Niño », la saison des pluies n’a pas eu lieu. En octobre et en novembre, il n’a pratiquement pas plu non plus. La situation devient de plus en plus dramatique et l'espoir d'une amélioration prochaine s'estompe progressivement. Car la saison des pluies, ce printemps encore, a commencé avec des précipitations faibles et très inégalement réparties. Elle n'a pu apporter qu'à quelques-uns un léger répis. Une grande partie des populations rurales d’Afrique de l’Est ont perdu leurs moyens de subsistance. Leurs bêtes sont mortes, les greniers sont vides. Le prix des céréales a beaucoup augmenté, les semences sont épuisées.

Avec le soutien de la Chaîne du Bonheur, Caritas Suisse fournit dans la Corne de l'Afrique une aide d'urgence qui atteint plus de 170 000 personnes.

Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, les habitants ne sont pas seulement victimes du changement climatique et de la sécheresse qui en résulte. La population civile sans défense souffre aussi de la guerre brutale que le président Kiir et son ancien vice-président Machar se livrent depuis décembre 2013. Également en raison de cette insécurité, les paysans n'ont plus pu cultiver leurs champs. L'état de famine a été déclaré dans l'État de Unity, au nord du pays, et le choléra commence aussi à se propager.

Caritas Suisse a lancé récemment au Soudan du Sud un projet d'aide d'urgence qui facilite l'accès à l'eau et qui améliore la situation alimentaire des populations.

Cette situation désespérée a contraint la population à fuir en Ouganda et en Éthiopie, ainsi qu'en République démocratique du Congo: environ 65 000 Sud-Soudanais ont fui dans ce pays, lui-même touché par une crise qui perdure. Et les réfugiés sont chaque jour plus nombreux.

Caritas Suisse assure également une aide de survie aux familles sud-soudanaises réfugiées dans le camp de Biringi en République démocratique du Congo. Elles reçoivent des vivres et des cuisinières à bois peu gourmandes en énergie, et les femmes reçoivent aussi des articles d'hygiène pour empêcher les épidémies de se déclarer. Par ailleurs, Caritas s'engage pour la protection des enfants et des femmes contre les violences sexuelles. 

Somaliland

En Somalie, où 250 000 personnes avaient déjà perdu la vie lors de la famine de 2012, l'aide se met en place extrêmement difficilement en raison de la présence des milices shebab. De nombreuses régions sont inaccessibles.

Caritas Suisse a lancé son programme dans la région autonome du Somaliland, au nord-ouest du pays pour venir en aide aux familles qui souffrent de malnutrition dans les régions rurales. L'aide d'urgence comprend un soutien financier, afin que les familles puissent acheter des vivres sur les marchés locaux, la distribution de biens de première nécessité, la réhabilitation de réservoirs d'eau et des formations en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire pour les femmes enceintes et qui allaitent.  


Éthiopie et Kenya

Depuis le début de la crise, Caritas Suisse fournit une aide d’urgence en Éthiopie et au Kenya. Les enfants sous-alimentés reçoivent des repas et compléments alimentaires à l’école. Les paysans et les éleveurs reçoivent des semences et du fourrage. L’approvisionnement en eau potable est assuré, par le biais de produits de traitement de l’eau et par la réparation des systèmes d’approvisionnement défectueux. L’information des populations sur les comportements à adopter avec l’eau et en matière d’hygiène en fait partie.

 
 

Nos projets

 
 

  

 

Contenu de replacement