La vie de Milena se pare de couleurs

Bosnie-Herzégovine: parrainage «Les enfants à l'école»

Milena veut devenir peintre. Elle rêve d’entrer à l’académie des beaux-arts. Mais le chemin est long et semé d’embûches pour une jeune fille rom issue d’une famille très pauvre. Cette adolescente de 13 ans, ambitieuse et douée, bénéficie d’un soutien spécifique à travers un projet de Caritas Bosnie.

Elle peint un monde plein de fleurs, de personnages hauts en couleurs, de formes élégantes et de trolls amusants. Rien à voir avec la réalité vécue par sa famille. En effet, le quartier rom de Bijeljina respire la tristesse. La plupart des maisons ont l’air délabrées. Beaucoup d’habitants se sont construit de modestes abris avec du matériel récupéré dans les déchets.

C’est dans ce quartier que grandissent Milena et ses cinq frères et sœurs. Leurs parents ont loué une modeste maisonnette. Le père gagne la vie de la famille par des travaux occasionnels. Bien que ses revenus soient largement insuffisants, les parents refusent catégoriquement que leurs enfants aillent mendier. Et veillent aussi à ce que ces derniers soient toujours proprement vêtus. Fatija promet:

«Avec nos quatre mains, mon mari et moi gagnerons de l’argent et pourvoirons à tous les besoins de nos enfants.»FatijaMère de Milena

Les deux frères et les trois sœurs de Milena doivent avoir une chance de connaître un avenir meilleur, même s’ils grandissent dans des conditions difficiles en plein quartier rom. Soutenu par Caritas Suisse, le centre Otaharin constitue une lueur d’espoir dans ce quotidien oppressant.

Le foyer de jour la rapproche de son rêve

Milena aime l’ambiance détendue du foyer de jour, son agencement coloré, son personnel aimable. Elle s’y rend presque chaque jour après l’école. L’après-midi, la jeune fille aux longs cheveux noirs suit assidument les cours d’appui, car elle a besoin d’un bon certificat de fin d’études pour réaliser son grand rêve d’entrer à l’académie des beaux-arts. Elle participe aussi régulièrement aux manifestations sportives, aux cours de danse et ne rate naturellement aucun cours d’expression créative. Les enseignant-e-s louent son enthousiasme et ses talents artistiques. «Ils disent que tous les enfants de notre famille sont très doués.» Milena opine avec le sourire:

Gli insegnanti lodano l'entusiasmo e le capacità artistiche di Milena.
«Je suis contente qu’ils aient reconnu mon talent.»Milena (13 ans)Élève

Quand ses tableaux sont exposés à l’école, elle en conçoit une fierté particulière. Le rêve de devenir artiste semble alors à portée de main.

© Cat Norman Tahirović

Plus de chances pour les enfants de familles roms

Le programme IASI de Caritas lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale des familles roms, tout en renforçant les personnes en situation de pauvreté en Bosnie-Herzégovine. Il s’agit de créer des emplois, d’améliorer les conditions de logement des familles et de leur permettre de consulter un médecin quand quelqu’un est malade. Il est particulièrement important que tous les enfants aient accès à des institutions publiques telles que jardins d’enfants et écoles.

Quand le budget ne suffit pas

Milena s’est beaucoup épanouie depuis qu’elle va au centre Otaharin. Sa mère Farija rapporte à quel point le projet l’aide dans son développement, lui donne confiance en elle et la rend forte. «Elle est très gaie quand elle rentre des ateliers. Je vois dans ses dessins qu’elle est heureuse.» Mais la mère sait aussi à quel point ce bonheur est fragile. «Parfois, explique-t-elle, il lui faut en même temps du matériel scolaire et de nouveaux crayons de couleur pour dessiner.» La famille se trouve alors acculée à ses limites. Le maigre budget n’y suffit pas. «Par chance, Milena a obtenu une bourse pour l’an prochain.» Sa mère rayonne. L’adolescente assoiffée de connaissances est elle aussi contente de pouvoir poursuivre sa scolarité grâce au projet. À l’avenir aussi, elle passera ses après-midi au centre Otaharin et donnera ainsi une magnifique touche de couleur à sa vie.

Il mondo è bellissimo nelle sue immagini. Ci sono fiori, figure colorate, forme eleganti e buffi troll.
Dans ses tableaux, le monde est beau. Il y a des fleurs, des personnages aux couleurs vives, des formes élégantes et des trolls amusants. © Cat Norman Tahirović
1 / 3
Ma gli insegnanti non si limitano a lodare l'entusiasmo e le capacità artistiche della bambina dai lunghi capelli neri. «Dicono che tutti i bambini della nostra famiglia hanno molto talent.» Milena aggiunge sorridendo: «Sono contenta che abbiano riconosciuto il mio talento». È particolarmente orgogliosa quando i suoi quadri vengono esposti a scuola. Il sogno di diventare un'artista sembra alla sua portata.
Mais les enseignants ne se contentent pas de louer l'ardeur et les capacités artistiques de la fillette aux longs cheveux noirs. «Ils disent que tous les enfants de notre famille sont très doués». Milena ajoute en souriant: «Je suis contente qu'ils aient reconnu mon talent». Cela la remplit d'une fierté particulière lorsque ses tableaux sont exposés à l'école. Le rêve de devenir artiste semble alors à portée de main. © Cat Norman Tahirović
2 / 3
Il centro «Otaharin», un progetto sostenuto da Caritas Svizzera, è un raggio di speranza nella sua deprimente vita quotidiana. Milena ama l'atmosfera rilassata del centro diurno, il design colorato e il personale premuroso. Lo frequenta quasi ogni giorno dopo la scuola.
Le centre «Otaharin», un projet soutenu par Caritas Suisse, est une lueur d'espoir dans ce quotidien oppressant. Milena aime l'ambiance décontractée du centre de jour, l'aménagement coloré, le personnel affectueux. Elle s'y rend presque tous les jours après l'école. © Cat Norman Tahirović
3 / 3
Il mondo è bellissimo nelle sue immagini. Ci sono fiori, figure colorate, forme eleganti e buffi troll.
Dans ses tableaux, le monde est beau. Il y a des fleurs, des personnages aux couleurs vives, des formes élégantes et des trolls amusants. © Cat Norman Tahirović
1 / 3
Ma gli insegnanti non si limitano a lodare l'entusiasmo e le capacità artistiche della bambina dai lunghi capelli neri. «Dicono che tutti i bambini della nostra famiglia hanno molto talent.» Milena aggiunge sorridendo: «Sono contenta che abbiano riconosciuto il mio talento». È particolarmente orgogliosa quando i suoi quadri vengono esposti a scuola. Il sogno di diventare un'artista sembra alla sua portata.
Mais les enseignants ne se contentent pas de louer l'ardeur et les capacités artistiques de la fillette aux longs cheveux noirs. «Ils disent que tous les enfants de notre famille sont très doués». Milena ajoute en souriant: «Je suis contente qu'ils aient reconnu mon talent». Cela la remplit d'une fierté particulière lorsque ses tableaux sont exposés à l'école. Le rêve de devenir artiste semble alors à portée de main. © Cat Norman Tahirović
2 / 3
Il centro «Otaharin», un progetto sostenuto da Caritas Svizzera, è un raggio di speranza nella sua deprimente vita quotidiana. Milena ama l'atmosfera rilassata del centro diurno, il design colorato e il personale premuroso. Lo frequenta quasi ogni giorno dopo la scuola.
Le centre «Otaharin», un projet soutenu par Caritas Suisse, est une lueur d'espoir dans ce quotidien oppressant. Milena aime l'ambiance décontractée du centre de jour, l'aménagement coloré, le personnel affectueux. Elle s'y rend presque tous les jours après l'école. © Cat Norman Tahirović
3 / 3
Il mondo è bellissimo nelle sue immagini. Ci sono fiori, figure colorate, forme eleganti e buffi troll.
Dans ses tableaux, le monde est beau. Il y a des fleurs, des personnages aux couleurs vives, des formes élégantes et des trolls amusants. © Cat Norman Tahirović
1 / 3
Ma gli insegnanti non si limitano a lodare l'entusiasmo e le capacità artistiche della bambina dai lunghi capelli neri. «Dicono che tutti i bambini della nostra famiglia hanno molto talent.» Milena aggiunge sorridendo: «Sono contenta che abbiano riconosciuto il mio talento». È particolarmente orgogliosa quando i suoi quadri vengono esposti a scuola. Il sogno di diventare un'artista sembra alla sua portata.
Mais les enseignants ne se contentent pas de louer l'ardeur et les capacités artistiques de la fillette aux longs cheveux noirs. «Ils disent que tous les enfants de notre famille sont très doués». Milena ajoute en souriant: «Je suis contente qu'ils aient reconnu mon talent». Cela la remplit d'une fierté particulière lorsque ses tableaux sont exposés à l'école. Le rêve de devenir artiste semble alors à portée de main. © Cat Norman Tahirović
2 / 3
Il centro «Otaharin», un progetto sostenuto da Caritas Svizzera, è un raggio di speranza nella sua deprimente vita quotidiana. Milena ama l'atmosfera rilassata del centro diurno, il design colorato e il personale premuroso. Lo frequenta quasi ogni giorno dopo la scuola.
Le centre «Otaharin», un projet soutenu par Caritas Suisse, est une lueur d'espoir dans ce quotidien oppressant. Milena aime l'ambiance décontractée du centre de jour, l'aménagement coloré, le personnel affectueux. Elle s'y rend presque tous les jours après l'école. © Cat Norman Tahirović
3 / 3
Vous permettez à des enfants et adolescents dans les pays en développement de recevoir une formation.
Nous protégeons vos données.

Bon à savoir

50 francs par mois

Avec 50 francs par mois, un enfant peut suivre des cours de peinture ou de musique.

800 francs

Une bourse de 800 francs couvre tous les frais de scolarité d’un enfant pour une année.

Plus d'informations

Photo de couverture: Les enseignants louent le zèle et les capacités artistiques de Milena. © Cat Norman Tahirović