Liban : Projet P220032

Aide d'urgence en argent liquide pour la protection et la santé

 
 
Ouganda

Contexte et problématique

Depuis fin 2019, le Liban subit une crise économique et financière, dont la Banque mondiale prévient qu’elle pourrait être l’une des trois plus graves de l’histoire moderne de notre planète. Ces 18 derniers mois, la livre libanaise a perdu plus de 85% de sa valeur et le taux de chômage a augmenté à 33% fin 2021. Cette situation, qui ne cesse de se dégrader, a été envenimée par la pandémie de Covid-19, l’explosion du port de Beyrouth en août 2020 et la crise régionale des personnes réfugiées de Syrie, qui se prolonge. 90% des réfugiés syriens au Liban sont actuellement dans une situation de pauvreté extrême et près d’1,5 million de Libanais sont considérés comme économiquement fragiles, beaucoup étant incapables de faire face aux besoins de base (alimentation et santé). La situation est aggravée par le manque cruel de médicaments, de carburant et d’électricité, qui pèse lourdement sur un système de santé déjà débordé. Certaines personnes se débrouillent pour importer les produits prescrits les plus importants et les hôpitaux ont dû limiter les opérations, voire fermer complètement.

Dans de nombreux cas, les réfugiés et les foyers libanais vulnérables ont été obligés de puiser dans leurs économies et ne peuvent plus payer leurs soins. Beaucoup de familles luttent pour accéder aux services hospitaliers sans s’endetter davantage, mettant à mal leur protection et recourant à des stratégies de débrouille de plus en plus néfastes. Cette situation désastreuse accentue les besoins en santé mentale des hôtes comme des communautés de réfugiés, alors même que les services de santé mentale de qualité et accessibles sont très rares, voire inexistants.

 

Nos objectifs

Caritas Suisse vise à monter un projet de réseau temporaire de sécurité sociale pour les réfugiés et les foyers libanais vulnérables, à Beyrouth et au Mont-Liban. Le but est de soutenir des familles confrontées soudainement à un problème de santé et à un choc socio-économique connexe, pour améliorer leur santé physique et mentale et leur permettre de rebondir économiquement. Il est aussi de réduire le risque de stratégies négatives pour faire face à la situation, comme l’endettement, le travail dangereux ou celui des enfants, ou encore le mariage prématuré.

 

Notre action

Pour protéger les réfugiés et les Libanais contre les chocs à court terme liés à la santé, Caritas Suisse et son partenaire de longue date, l’organisation Caritas Liban, vont permettre à ces personnes d’avoir accès à un traitement médical, grâce à des subventions pour la prise en charge des honoraires des hôpitaux et versera une aide financière durant la convalescence.

212 patientes et patients, et leur famille (soit au total 1060 personnes) bénéficieront de cette prise en charge des coûts du traitement hospitalier. Suivant le type de cas, le montant pourra aller de USD 400 à USD 1000, et sera payé soit directement à l’hôpital, soit au patient / à la patiente.

Les foyers soutenus ne devront pas avoir d’assurance privée et seront sélectionnés sur la base du type de problème de santé auquel ils auront été confrontés. Leur état de santé doit être très grave, mettre leur vie en danger ou les empêcher de poursuivre les activités dont ils tirent leur subsistance. Des employés médico-sociaux expérimentés se rendront à domicile pour évaluer la situation médicale et socio-économique des familles et prendre la décision de les inclure ou non au projet. L’absence de revenus stables est un important critère de sélection des familles.

Pendant qu’ils se remettent de ce problème de santé, ces 212 foyers se verront payer une somme mensuelle en liquide de USD 100, pendant trois mois, pour couvrir leurs besoins de base, alimentaires et autres. Ce versement de liquidités sera assuré par un prestataire financier local.

Les visites à domicile serviront aussi à ce que des travailleurs sociaux formés évaluent la santé mentale des patientes et des patients, et des membres de leur famille. Les spécialistes des centres de soins de santé primaire de Caritas Liban assureront 900 séances de soutien psychologique pour les personnes ayant les besoins en santé mentale les plus criants. Cinq à six personnes de Caritas Liban vont être formées aux soins tenant compte des traumatismes, afin de pouvoir associer leur travail à une approche orientée vers la santé mentale.

 

Thèmes et approches

L'aide en espèces durant la convalescence est une réponse efficace et concrète qui permettra aux foyers de couvrir leurs besoins les plus urgents selon leurs propres priorités, tout en préservant leur dignité. La valeur de l’argent transféré au Liban, livré en monnaie forte, sera par ailleurs garantie. Ce soutien financier viendra compléter le paiement des honoraires de l’hôpital, en vue d’un rétablissement médical et socio-économique global. Des services internes (au sein de Caritas Liban) et externes (venant d’autres agences) pourront être sollicités pour identifier les foyers en difficulté.

 

Projet P220032

Thème
Migration


Durée
Du 15.03.2022 au 14.09.2022


Budget
385 404 francs suisses


Régions du projet
Beyrouth / Mont-Liban


Groupes cibles
1060 réfugiés syriens et Libanais vulnérables, touchés par un problème de santé, avec un choc socio-économique connexe.


Financé par
DDC, Americares

 

Votre don

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS