La pauvreté en Suisse

Sarah et Ben : quand les coûts fixes sont trop élevés

 

Pour Sarah*, le bonheur d’avoir un enfant est à la mesure de ses soucis pour le petit Ben* (3 ans). Depuis que le père de l’enfant s’en est allé, Sarah est livrée à elle-même. Financièrement aussi. Malgré un emploi à 100 % dans une entreprise de nettoyage, son revenu suffit à peine à couvrir le strict minimum. Sarah fait partie des 735 000 personnes en Suisse qui vivent dans la précarité. Heureusement, une voisine attentionnée garde Ben gratuitement deux jours par semaine, les frais de garderie seraient juste impossibles à assurer.

Le loyer mensuel se taille la part du lion dans le budget du ménage. Sarah paie 1700 francs pour un appartement délabré de deux pièces, sans chambre d’enfant, avec des moisissures. Ce n’est pas rare dans les zones urbaines. Les moisissures sont très mauvaises pour la santé de Ben. Il est constamment malade, a des problèmes respiratoires et de l’asthme. Mais la régie ne fait rien.

Caritas soutient cette famille dans sa difficile recherche d’un logement moins cher et intervient financièrement pour les dépenses imprévues, p. ex. les frais médicaux. Sarah peut aussi alléger un peu son budget en faisant ses courses dans une Épicerie Caritas.

 

Votre don

 
 

*Protection de la personnalité : nom et image ont été modifiés

 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS