La pauvreté en Suisse

Marco : pauvre avec un emploi

 

Marco* a déménagé en Suisse alémanique avec ses parents lorsqu’il avait 11 ans. Loin de ses amis, loin de son environnement familier. Dans une ville dont il ne maîtrisait pas la langue. Il a d’abord fréquenté une classe à effectif réduit, puis le secondaire C. Mais il s’est toujours senti étranger, pas assez bon. Ses parents, eux-mêmes dépassés, n’avaient pas d’argent pour des mesures de soutien. C’est ainsi que Marco s’est retrouvé sans formation professionnelle à cause de ses problèmes scolaires et du manque d’argent. Il vit de petits boulots sur les chantiers, dans le nettoyage, dans la restauration.

Aujourd’hui, Marco, désormais père d’une petite fille de 3 ans, travaille le jour comme aide-cuisinier dans une cantine et le soir comme coursier pour un service de livraison de restaurants. Il est l’un des 155 000 « working poors » vivant en Suisse avec le minimum vital malgré le fait qu’ils ont un emploi. Marco sait maintenant qu’une formation est essentielle et souhaite continuer à se former. Mais il n’a ni le temps ni l’argent pour le faire.

Ses pertes de salaire pendant le confinement l’ont poussé au bord du désespoir. Jusqu’à ce qu’il trouve de l’aide auprès de Caritas. Les collaborateurs du service de consultation sociale ont établi des plans budgétaires et lui ont présenté des perspectives professionnelles. Et Marco a également reçu un soutien financier.

 

Votre don

 
 
 
 
 

*Protection de la personnalité : nom et image ont été modifiés

 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS