Ensemble pour la justice climatique

 

« Je m’appelle Modeste Traoré. Avant, j’étais pêcheur et je travaillais avec ma famille. La végétation et les cultures étaient très riches ici autour du lac Wegnia. Mais aujourd’hui le changement climatique frappe fort. Le lac est souvent asséché. Autrefois, nous gagnions notre vie dans la pêche, mais depuis que les pluies ne tombent plus suffisamment, les besoins en eau se font de plus en plus sentir. Et lorsqu’on ne sait pas comment avancer dans son activité, on en souffre beaucoup. »

Rejoignez-nous dans notre engagement pour plus de justice climatique

La population du Mali a peu contribué au changement climatique. Ce sont principalement les pays industrialisés qui sont à l'origine du réchauffement. Il est très réjouissant que de plus en plus de personnes en Suisse et dans d'autres pays essaient dans leur vie quotidienne d'éviter autant que possible d'aggraver le changement climatique. Mais quelle que soit notre conscience écologique, nous avons une part de responsabilité ici en Suisse dans le fait que Modeste Traoré vive dans l’incertitude. Nous ne pouvons pas l’abandonner.

Écoutons, regardons et instaurons plus de justice pour les femmes, les enfants et les hommes touchés aujourd’hui déjà par le changement climatique. Quels sont leurs plus grands défis ? Comment pouvons-nous les soutenir au mieux ? Rejoignez Modeste Traoré et Caritas dans cet engagement pour plus de justice climatique.

 

Nous devons faire plus, ensemble

Ce que nous faisons aujourd’hui pour freiner le changement climatique ne suffit pas. Lieux de vie inondés ou récoltes dévastées par la sécheresse : partout dans le monde, le changement climatique jette aujourd’hui déjà des millions de personnes dans la détresse et les pousse à fuir parce qu’il détruit leurs moyens de subsistance. Les pays les plus pauvres sont aussi les plus durement touchés, ce qui aggrave encore la pauvreté. C’est nous, habitants des pays riches, qui sommes les premiers responsables du changement climatique. Pour Caritas, il est donc évident que nous devons faire davantage pour contrer l’aggravation de la pauvreté. Ce n’est que justice.

Caritas Suisse s’engage pour la justice climatique. Elle ne peut pas stopper le changement climatique, mais elle peut soutenir sur place les personnes qui doivent y faire face. Par ses projets, elle peut aider les personnes touchées à gagner leur vie malgré le changement climatique. Elle les aide à s’adapter à leurs nouvelles conditions, à faire face aux précipitations irrégulières ou de plus en plus rares. Elle les aide également à exploiter des énergies innovantes et durables et à utiliser les ressources naturelles telles que les forêts ou l’eau de manière aussi prudente et durable que possible. Caritas vise toujours son objectif premier : lutter contre la pauvreté.

Découvrez nos projets :

 

Nos projets sur le climat

 
 
 

Votre don

 

Ce que la Suisse doit faire

En tant que pays industrialisé hautement développé, la Suisse a clairement l’obligation de s’engager au niveau politique en faveur d’une plus grande justice climatique. Que faut-il faire ?

  • Nous devons réduire considérablement nos propres émissions de CO2. Ces prochaines années, la Suisse doit renoncer aux combustibles fossiles et promouvoir des chaînes de valeur responsables sur le plan social et environnemental, ainsi qu’une économie circulaire préservant les ressources. Il faut également promouvoir des modes de consommation et de mobilité respectueux du climat, ainsi qu’une agriculture et des pratiques alimentaires durables. La nouvelle loi sur le CO2 est un premier pas important dans cette direction.
     
  • Nous devons mieux soutenir les pays les plus pauvres en matière de protection et d’adaptation au climat. La Suisse doit doubler ses fonds pour le climat destinés aux pays en développement pour atteindre au moins un milliard de francs par an, en plus des fonds qu'elle consacre à la coopération au développement. De plus, il faut verser des compensations aux pays en développement — pour les mauvaises récoltes et les crises alimentaires dues au changement climatique, pour les bâtiments et infrastructures détruits à la suite d’inondations et d’ouragans, ainsi que pour les pertes de terres causées par le changement climatique, par exemple à cause de la désertification ou de l’érosion.
 
 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS