« Inside Caritas », avec Andreas Lustenberger, responsable du service Politique et affaires publiques

« Avec des faits et de la persuasion, je peux vraiment faire la différence »

Andreas Lustenberger veille à ce que Caritas fasse entendre sa voix également sur la scène politique pour les personnes vivant dans la pauvreté : depuis août 2020, il est responsable du service Politique et affaires publiques de Caritas Suisse. Et il navigue sans cesse entre Berne et le bureau de Caritas à Lucerne.

 

"En tant que responsable du service Politique et affaires publiques, je suis le contact direct entre Caritas et les politiciennes et politiciens. Le credo de Caritas a toujours été clair : nous aidons les personnes qui ont besoin de notre soutien. Mais nous luttons aussi au niveau politique contre les causes de la pauvreté en Suisse et dans le monde. Et la politique est ma passion.

J’observe et j’analyse sans cesse les événements politiques. Caritas suit ainsi l’évolution politique et peut faire ce qu’il faut au bon moment pour les personnes dans le besoin. Et nous pouvons ainsi placer leurs préoccupations dans l’agenda politique national.

Les bons arguments font la différence

Je parle donc beaucoup avec les parlementaires — au Parlement fédéral, mais aussi en dehors. Être au Palais fédéral pendant la session, c’est une expérience. Il se passe beaucoup de choses dans les couloirs, dans l’hémicycle et dans les salles de réunion : on établit des contacts, des discussions animées ont lieu. Quitter brusquement une séance en cours n’est généralement pas de bon ton. On ne le fait pas au Palais fédéral. Les députés du Conseil national et du Conseil des États sont informés par une alarme SMS d’un vote à venir, et ensuite, comme le disait en substance Anita Weyermann : « On fonce ! », quelle que soit l’intensité du débat.

Comment puis-je convaincre les politiciennes et politiciens de prendre en compte les préoccupations des personnes dans le besoin, comme c’est le cas actuellement, par exemple, s’agissant d’un paquet de mesures d’aide pour les personnes en situation de pauvreté à cause du coronavirus ? Je suis heureux de travailler mon argumentation pour cela. C’est une tâche passionnante que de convaincre avec compétence, au moyen de faits et en s’appuyant sur des arguments justes. Cet exercice nécessite aussi du tact. Quand un vote est en faveur des personnes défavorisées parce qu’on a eu les meilleurs arguments, on se rapproche un peu d’un monde meilleur et plus juste. On peut donc ainsi utiliser la politique pour apporter des changements concrets et durables. C’est de loin la meilleure partie de mon travail.

Ensemble pour le bien des personnes vulnérables

La crise du coronavirus a mis en évidence, partout dans le monde, qu’il est enfin temps de s’attaquer à la racine des inégalités. Comme le dit si bien la Constitution fédérale : « La force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres. »

Grâce au grand soutien de la population, Caritas peut aider de nombreuses personnes chaque jour. Notre expérience et notre proximité avec ces personnes nous permettent de savoir exactement quelles améliorations sont nécessaires et urgentes au plan politique. Avec un tel bagage, c’est un grand honneur pour moi de m’engager politiquement chaque jour pour un monde meilleur."

 

Andreas Lustenberger a travaillé d’août 2014 à avril 2020 pour l’équipe youngCaritas, qu’il a dirigée dès novembre 2016. En août 2020, il a pris la tête du service Politique et affaires publiques. Il a une longue carrière politique et est député au Grand Conseil du canton de Zoug.

 

«Inside Caritas»: tous les portraits

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS