Navigation mit Access Keys

 

Aide d'urgence

En Suisse, les tempêtes et les catastrophes naturelles représentent un surcroît de travail, la perte de biens irremplaçables et des frais imprévisibles pour les victimes. Dans ces cas, Caritas Suisse intervient en collaboration avec la Chaîne du Bonheur.

 

La Suisse a une tradition d'aide en cas de catastrophe. Lors de tous les grands événements de cette dernière décennie, les victimes ont pu compter sur un soutien. Au total, ce soutien a coûté près de 40 millions de francs.

L'aide suisse en cas de catastrophe s'engage en faveur des victimes des catastrophes naturelles. Avec la Chaîne du Bonheur, elle leur apporte une aide financière après de grandes catastrophes ou des intempéries plus locales. Ces aides d'urgence ou de transition servent à couvrir les coûts de travaux de déblaiement et de remise en état. Ce sont des bénévoles qui effectuent le travail de déblaiement. Caritas apporte aussi son aide lorsque la couverture de l'assurance ou l'aide d'autres prestataires ne suffisent pas.

Caritas, en tant qu'organe chargé du mandat de la Chaîne du Bonheur, est responsable en cas de catastrophe dans les cantons d'Argovie, Appenzell Rhodes intérieures et extérieures, Glaris, Lucerne, Nidwald, Obwald, Schaffhouse, Schwyz, St-Gall, Thurgovie, Tessin, Uri, Zoug et Zurich. Dans les autres cantons, l'interlocuteur est la Croix Rouge.

En cas de catastrophe, Caritas organise et coordonne les procédures de demandes des prestations d'aide. Des commissions de coordination locales servent d'intermédiaires. Après des intempéries moins graves ayant entraîné des dégâts, les demandes peuvent être adressées directement à Caritas. Dans les deux cas, on vérifie si une contribution du fonds Caritas ou de la Chaîne du Bonheur est possible.

 

Contenu de replacement