Crise humanitaire

Aide d’urgence et protection aux familles qui fuient l’Afghanistan

Suite à la prise du pouvoir par les talibans, des centaines de milliers d'Afghan-e-s cherchent à se réfugier principalement dans les pays voisins pour échapper à la violence, à l'oppression et à la faim. Des crises d'approvisionnement s’y profilent. Caritas Suisse met 300 000 francs à disposition pour les secours d'urgence aux personnes réfugiées au Pakistan et au Tadjikistan et défend la cause des réfugiés afghans au niveau politique en Suisse.

 

« La population d’Afghanistan craint pour sa vie. Les conditions de sécurité sont actuellement l’un de ses plus grands soucis, mais pas le seul : les conséquences de la pandémie de coronavirus pèsent lourd et la faim fait des ravages. » C’est ce que rapporte le chef du bureau de Caritas Allemagne en Afghanistan Stefan Recker qui était encore récemment sur place. L'Afghanistan est en état de guerre depuis des décennies. Sept millions de personnes voient actuellement leur subsistance menacée par une terrible sécheresse. Avec l'avancée des talibans, elles sont des centaines de milliers à avoir fui la violence et l'oppression des nouveaux maîtres du pays. La plupart n’ont pas franchi la frontière. Depuis la reprise du pouvoir dans les villes, de plus en plus de monde cherche refuge dans les pays voisins. Le HCR s'attend à un demi-million d’Afghanes et d’Afghans qui y auront fui d'ici la fin de l'année.

L'approvisionnement de toutes ces personnes confrontera les pays d'accueil à d’immenses défis, d'autant plus qu’ils en ont déjà accueilli des centaines de milliers au cours des dernières décennies et que beaucoup de ces réfugiés afghans sont eux-mêmes en proie à une grande pauvreté. Ceux qui fuient aujourd'hui ont souvent quitté leur foyer dans l’urgence. Beaucoup souffrent de la faim et n’ont pas d’accès assuré à l’eau potable, ni aux soins de santé. Ils dorment dehors, sans rien de plus pour se couvrir que les habits qu’ils portent sur eux.

Des biens de première nécessité à leur arrivée au Pakistan et au Tadjikistan

Le réseau international de Caritas et ses partenaires soutiennent ces personnes. Caritas Suisse engage aujourd’hui 300 000 francs pour les secours d’urgence aux réfugiés afghans.

Les premières familles arrivent au Pakistan. Or, ce pays dénombre déjà 1,5 million de réfugiés afghans dûment enregistrés et un demi-million de clandestins. Caritas Suisse soutient les secours d'urgence de Caritas Autriche. En collaboration avec sa partenaire locale, celle-ci fournit des tentes, des matelas, des couvertures et des habits aux nouveaux arrivants dans différentes régions du pays, afin qu’ils puissent au moins se protéger un peu contre le vent et les intempéries. Elle distribue des denrées alimentaires telles que lentilles, farine, thé ou sel, ainsi que des ustensiles de cuisson et des récipients pour l'eau. Les articles d'hygiène contribuent aux soins de santé, de même que ses quatre unités mobiles d’assistance médicale. Cette aide bénéficie au total à près de 15 000 personnes.

 
 

Au Tadjikistan également, Caritas Suisse coopère au développement depuis 25 ans. Elle a son propre bureau sur place et prépare actuellement l'accueil des réfugiés. Pour l’instant, il n’y a que peu d’Afghans qui ont réussi à gagner le Tadjikistan. Mais cela pourrait vite changer. Les deux pays partagent en effet plus de 1300 kilomètres de frontière. Selon des estimations, jusqu'à 100 000 réfugiés en quête de protection pourraient la franchir. Le gouvernement se prépare à l'arrivée de réfugiés afghans et prévoit de leur fournir des abris temporaires. En raison de l'altitude élevée et de l'arrivée imminente de l'hiver, Caritas Suisse aide le gouvernement à équiper les abris de couvertures et d'autres articles essentiels à la survie.

La situation est très instable dans toute la région. On ignore encore combien de personnes chercheront et trouveront refuge à quel endroit. En constante coordination avec d’autres acteurs, Caritas se tient prête à réagir rapidement à l'évolution des besoins.

 

Votre don

 

Engagement de la Suisse au-delà de l’aide d’urgence

En marge de l’aide d’urgence, la Suisse doit en faire plus pour les personnes qui fuient l’Afghanistan.
Il faut :

  • organiser le départ des personnes menacées et les aider à quitter l’Afghanistan en toute sécurité ;
  • délivrer des visas humanitaires ;
  • réintroduire la possibilité de déposer une demande d'asile auprès d’une ambassade dans les pays environnants ;
  • accueillir un plus grand nombre de réfugié-e-s dans le cadre de la procédure de réinstallation ;
  • faciliter le regroupement familial pour les Afghans et les Afghanes déjà en Suisse ;
  • octroyer un statut de séjour sûr à tous les Afghan-e-s établis en Suisse, car un retour en Afghanistan n’est pas envisageable dans un proche avenir. Ces personnes ont impérativement besoin de perspectives d’avenir et c’est le seul moyen de leur en offrir.

Caritas appuie ces revendications face au Conseil fédéral et au Parlement, ainsi que dans le dialogue avec d'autres organisations.

 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS