Pour une alimentation plus équitable et respectueuse du climat

Le réchauffement progressif de la planète et la crise du Covid-19 exacerbent la faim dans le monde. Notre planète n’est pas à même de nourrir les plus pauvres et les plus vulnérables de manière suffisante et saine. À l'occasion du Sommet de l’ONU sur les systèmes alimentaires du 23 septembre à New York, Caritas a publié une prise de position qui montre comment la Suisse peut contribuer à un changement vers une alimentation plus équitable, résistante aux crises et durable.

 

Plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Ce nombre pourrait bientôt dépasser le milliard en raison du réchauffement climatique et de la crise du coronavirus. Un tiers de la population mondiale souffre de malnutrition. Ces personnes n'ont pas accès à une alimentation suffisante et équilibrée. Face à ce défi urgent, les Nations Unies ont accueilli le 23 septembre le Sommet sur les systèmes alimentaires, le premier de ce genre organisé par l’ONU.

La Suisse doit contribuer à un changement de cap

Caritas est convaincue que la Suisse peut contribuer à rendre l’alimentation mondiale plus équitable, résistante aux crises et respectueuse du climat. Il est urgent de changer le modèle agricole et alimentaire actuel car il est incapable de nourrir tous les individus de manière suffisante et saine. Il provoque de plus d'immenses dégâts environnementaux et contribue au réchauffement de la planète.

Dans le cadre de sa coopération au développement, la Suisse peut encourager l’agriculture agroécologique avec encore plus de conviction et de cohérence. L'agroécologie permet aux paysans des pays du Sud d'obtenir des rendements et des revenus plus élevés tout en ménageant les sols et le climat. Elle est plus résistante aux crises que l'agriculture de monoculture axée sur l'exportation. Elle protège également mieux les populations contre les brusques ralentissements économiques et les restrictions des échanges, mais aussi contre les sécheresses et les inondations induites par le changement climatique.

Nourriture saine et suffisante pour tous

Le Conseil fédéral et le Parlement peuvent œuvrer en Suisse également pour une agriculture et une alimentation durables. Il faut tenir compte de la manière dont les aliments sont produits, transformés, transportés, vendus et éliminés, avec pour objectif de rendre moins chère et donc compétitive une alimentation respectueuse de l'environnement, saine et produite de manière équitable. Les autorités doivent aussi poursuivre une politique commerciale juste et respectueuse du climat, à même de renforcer les droits des petits paysans et de favoriser la sécurité et la souveraineté alimentaires des pays pauvres.

 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS