Navigation mit Access Keys

 

Conflit en Syrie : appel aux donateurs

La situation de la population civile dans le conflit syrien est catastrophique. Caritas se joint à une alliance mondiale d'organisations non gouvernementales pour lancer un appel urgent à la conférence internationale des donateurs pour la Syrie qui se réunira le 4 février à Londres. Les ONG demandent aux États participants de prendre leurs responsabilités envers les victimes de la guerre syrienne et de ne pas permettre que les programmes d'aide indispensables ne se réalisent pas, faute de financement.

 

Les ONG rappellent que les droits de l’homme continuent d’être foulés aux pieds en Syrie, alors que la volonté de la communauté internationale de financer les programmes d’aide est en baisse.

Les organisations signataires invitent avec insistance la conférence à s’engager fermement pour le respect du droit international et à dégager les fonds nécessaires pour l’aide humanitaire.

Les organisations d’entraide adressent les exigences suivantes à la conférence internationale des donateurs pour la Syrie :

 

  • Les attaques contre la population civile et les installations civiles comme les hôpitaux et les écoles doivent cesser immédiatement ; les organisations humanitaires doivent obtenir un accès illimité aux personnes qui ont besoin d’aide à l’intérieur du pays.
  • La communauté internationale doit mettre sur pied un financement substantiel, couvrant les besoins réels et à long terme pour les programmes d’aide des organisations de l’ONU et des organisations non gouvernementales. Outre l’aide d’urgence, il faut créer des programmes permettant aux réfugiés syriens ainsi qu’aux populations indigènes des pays voisins de la Syrie qui accueillent des réfugiés d’avoir un meilleur accès à l’emploi et au revenu.
  • Dans le délai d’une année, il faut garantir un accès à la scolarité à tous les enfants et les jeunes touchés par le conflit en Syrie et dans les pays voisins.
  • Il faut améliorer la sécurité des réfugiés syriens en mettant sur pied des possibilités de voyage plus sûres vers les pays voisins et les pays d’accueil.
  • Les pays donateurs doivent s’engager pour que le processus de paix s’intensifie en tenant compte de la société civile syrienne.

La Norvège, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, le Koweït et l’ONU sont les hôtes de la conférence internationale des donateurs pour la Syrie qui aura lieu le 4 février à Londres. Son objectif, outre le financement de l’aide, est de créer sur le plan politique des perspectives d’avenir pour les victimes de cette guerre.

Contenu de replacement