Navigation mit Access Keys

 

Service d’intégration pour réfugiés reconnus

Sur mandat du Canton de Fribourg, le Département assure l’intégration des réfugiés statutaires (permis B et F) depuis 2001. Dès 2008, en complément du service social spécialisé pour les réfugiés, le Canton a développé un soutien à l’intégration. A partir de 2012, ce soutien est devenu un secteur à part entière du Département. Deux missions principales occupent ses collaborateurs. 

 

Le conseil à l’intégration des réfugiés

Aujourd’hui, une équipe de 4 conseillers en intégration professionnelle (CIP), 1 civiliste, 1 collaborateur administratif et 2 apprentis offre un appui à tous les réfugiés dès le début de la prise en charge en complément du soutien social qu’assure les assistants sociaux (AS). Chaque réfugié a donc deux référents : l’AS et le CIP.

L’appui peut prendre des formes diverses. Après avoir posé un objectif réaliste et réalisable, le réfugié et son CIP conviennent d’un plan d’action. Le team dispose du fond d’intégration qu’alloue le Secrétariat d’Etat à la Migration (SEM) pour organiser des mesures spécifiques. Ainsi, en fonction des objectifs visés, chaque réfugié se voit proposer les mesures les plus adaptées telles que des cours de langue, des formations courtes, des cours d’intégration, des stages, des soutiens à l’embauche, mais aussi des soutiens administratifs tels que la création du dossier de candidature, la préparation des dossier de demande d’équivalence de diplôme.

L’objectif vise l’intégration professionnelle durable des réfugiés en Suisse. 50% des réfugiés ont entre 16 et 35 ans et ont eu une scolarité irrégulière ; C’est pourquoi, nous visons en tout premier lieu le renforcement scolaire et la formation professionnelle. Pour l’année scolaire 2015 – 2016, 123 personnes réfugiées ont obtenu une bourse d’étude (10% des réfugiés suivis par le service).

Le processus d’intégration est donc un appui sur la durée. L’intégration professionnelle durable se prépare en générale sur une période de 6 mois à 3 ans. Les réfugiés, dans leur grande majorité, sont tout à fait preneur de ces démarches. Ils compensent largement leur inadaptation par leur forte motivation, leur grande envie d’apprendre et leur adaptabilité. A la fin 2015, 95 familles sont autonomes financièrement.

Ses résultats démontrent la bonne collaboration avec les entreprises locales, les administrations communales et cantonales.

L’organisation de Mesures d’Insertion Sociale (MIS) spécialisées pour les réfugiés

Si le catalogue cantonal des MIS est relativement bien fourni, notre département a toujours cherché à répondre au mieux aux besoins spécifiques des réfugiés :

MIS 102 : 2 enseignants assurent des cours de langues intensifs et spécifiques aux personnes réfugiés ayant été pas ou peu scolarisés dans leur pays d’accueil.

MIS 114 : Un cours pour maîtriser les démarches administratives est donné par un AS assisté d’un interprète communautaire. Ce cours vise à autonomiser les réfugiés au plus vite dans les démarches de la vie quotidienne.

MIS 407 : En collaboration avec l’association Education Familiale, le projet EcolePlus informe les familles étrangères en général et réfugiées en particuliers ayant des enfants d’âge préscolaire quant au fonctionnement de l’école.

MIS 410 : Se_Parler est une MIS qui met en relation des personnes réfugiées avec des personnes bénévoles. Les soutiens bénévoles se conjuguent de différentes manières : conversation, aide à la recherche de logement, soutien scolaire, accompagnement à l’intégration.

MIS 412 : Le projet pilote Mc-Phee permet à des dames réfugiées de faire garder leurs enfants par d’autres dames réfugiées formées et supervisées par une coordinatrice.

MIS 661 : La MIS « Mode d’Emploi » est un coaching collectif et permet aux réfugiés d’être autonomes dans la recherche d’emploi.

MIS 667 : L’appui individuel donné par l’équipe des CIP aux réfugiés peut être donné à un autre public sur inscription d’un service social communal.

Contenu de replacement