Navigation mit Access Keys

 

Canton de Fribourg

Le Département Fribourg de Caritas Suisse est responsable de la prise en charge des réfugiés statutaires dans le canton de Fribourg, sur mandat du canton. La mission de cette antenne romande de la maison mère, active dans le canton depuis 1994, est l’accompagnement social et financier, ainsi que l’intégration professionnelle des réfugiés statutaires. Ce sont des personnes dont les motifs de fuite ont été reconnus et qui sont au bénéfice d’un statut de réfugié B ou F. 

 

Le Département Fribourg encadre en ce moment environ 1500 personnes originaires d'une trentaine de pays, mais principalement d’Érythrée, de Syrie, d’Afghanistan, d’Irak, d’Iran, du Sri Lanka et du Tibet. Actuellement, 50% des réfugiés ont entre 16 et 35 ans. Les responsables observent une augmentation du nombre de mineurs, dont la scolarité est irrégulière, mais qui disposent d’une forte motivation et d’une grande envie d’apprendre. On constate également une augmentation des traumatismes et des troubles liés au vécu.

Favoriser l'intégration

Afin de remplir au mieux sa mission, le Département Fribourg dispose de divers services. Le service social assure l’aide matérielle et personnelle dans le cadre de la loi sur l’aide sociale. Il aide ainsi les personnes concernées pour leur budget, leurs factures, leur logement, mais donne aussi toutes sortes d’informations et de conseils. L’objectif est d’accompagner les réfugiés vers leur autonomie. Depuis le début de l’année 2017, le service social organise également des séances collectives d’accueil. Les réfugiés sont ainsi informés de leurs droits et devoirs, mais aussi des moyens à disposition pour devenir indépendants financièrement.

Le service du logement apporte une aide individualisée dans la recherche de logement. Il aide à la préparation d’un dossier (demande de location, garanties), assure une médiation entre les régies et les locataires, gère des appartements d’urgence et sensibilise les réfugiés aux règles de la cohabitation et à la gestion des déchets.

Le service intégration dispose de conseillers en intégration professionnelle. Ceux-ci effectuent un bilan personnel d’intégration, orientent les personnes vers des cours, les soutiennent dans la recherche de stages et d’emploi, proposent des formations de courte durée et apportent leur soutien à la recherche de places d’apprentissage. L’objectif à terme est l’intégration professionnelle durable des réfugiés en Suisse.

Diverses mesures d’insertion sociale favorisent l’intégration des réfugiés. Des cours donnent des informations sur les démarches administratives et le mode de vie en Suisse. Des cours de langue intensifs sont dispensés. Des ateliers de préparation à l’entrée à l’école pour parents et enfants (0-7ans) issus de la migration sont organisés avec la participation d’un interprète communautaire (projet EcolePlus).

La Maison de formation et d’intégration (BFI) à Matran a ouvert ses portes en mars 2018. Sur mandat de la Direction de la santé et des affaires sociales du canton de Fribourg, le Département Fribourg de Caritas Suisse y offre un hébergement aux réfugiés reconnus et les soutient dans leur intégration. Les premiers pensionnaires, de jeunes réfugiés âgés entre 16 et 25 ans, sont initiés à la cuisine, à l’économie familiale, aux travaux d’intendance et de conciergerie, etc. Ils suivent des cours de langue à l’intérieur ou à l’extérieur de la Maison et se rendent régulièrement à Fribourg pour des rendez-vous avec les personnes qui les suivent au plan social et pour les aider à trouver une formation professionnelle ou un emploi.

Favoriser la compréhension mutuelle

Le Département Fribourg développe ses activités en cherchant à favoriser au maximum le dialogue et la compréhension mutuelle. Ainsi le service de bénévolat « se parler » met en relation des personnes réfugiées avec des personnes bénévoles. Les soutiens bénévoles se conjuguent de différentes manières : conversation, aide à la recherche de logement, soutien scolaire, accompagnement à l’intégration, assistance dans les démarches administratives, etc. Le projet pilote Mc-Phee quant à lui permet à des dames réfugiées de faire garder leurs enfants par d’autres dames réfugiées formées et supervisées par une coordinatrice.

« se comprendre » est un service d’interprétariat communautaire pour les régions de Fribourg, du Jura et de la partie francophone du canton de Berne. Il comprend une centaine d’interprètes qui interviennent dans les hôpitaux, les écoles et diverses autres institutions, et ce depuis plus de 20 ans.  

Par ailleurs, le canton de Fribourg a donné mandat à Caritas Suisse de mettre sur pied un service de consultation et de prévention du racisme. C’est ainsi qu’est né « se respecter », un lieu d'accueil, d'écoute et de conseils, notamment juridiques, pour les personnes confrontées à des situations de discrimination raciale. Le service développe également des projets de prévention des discriminations en collaboration avec les institutions publiques et privées.

Enfin, le Département Fribourg dispose également d’un bureau de consultation juridique. Celui-ci assure la représentation juridique et dispense des conseils aux requérants d’asile domiciliés dans le canton de Fribourg. Le bureau assure également la représentation juridique des requérants mineurs non accompagnés et soutient les réfugiés dans les procédures de regroupement familial. 

 

Contenu de replacement