Navigation mit Access Keys

 

Programme par pays Tchad

L’actuel programme par pays concernant le Tchad (2012-2016) vise à contribuer à l’amélioration de la situation socioéconomique des populations pauvres appuyées par les organisations partenaires de Caritas Suisse.

 

Domaines d’intervention
Caritas Suisse se concentre essentiellement sur un domaine, à savoir la sécurité / souveraineté alimentaire, y compris la microfinance rurale. En plus, elle intervient au cas par cas dans le domaine de l’aide humanitaire.

    Objectifs par domaine

  • Sécurité / souveraineté alimentaire Augmentation durable des revenus des producteurs / productrices à travers la valorisation accrue de leurs produits (transformation) et l’orientation vers le marché ; amélioration de l’accès des producteurs / productrices à des services financiers de proximité et adaptés à leurs besoins ; renforcement du lobbying et des capacités de négociation des partenaires pour leur permettre d’influencer les politiques en matière de sécurité / souveraineté alimentaire.
  • Aide humanitaire : Assurer les conditions de survie d’un groupe cible donné en tenant compte du potentiel de développement dans la phase qui suit l’urgence.

Groupes cibles
Le programme de Caritas Suisse vise essentiellement les populations rurales défavorisées et marginalisées des zones d’intervention des organisations partenaires. La population totale de ces régions est indiquée dans le tableau ci-dessous.

REGIONSPOPULATION TOTALEHOMMESFEMMESPOPULATION RURALE
GUERA553,795267,032286,763474,694
LOGONE OCCIDENTAL683,293331,545351,748519,722
MANDOUL637,086308,671328,415582,801
MOYEN CHARI598,284295,940302,344463,978
CHARI BAGUIRMI621,785309,019312,766552,453

Priorités géographiques
Entre 2012 et 2016, l’engagement de Caritas Suisse se concentre pour l’essentiel sur la zone méridionale du pays, à savoir les régions du Moyen Chari, Mandoul, Logone et Mayo Kebbi Est, en plus du Guéra en zone sahélienne et de N’Djamena Rurale (Chari Baguirmi). Par un mandat reçu fin 2014, une autre zone géographique, la région du Logone Oriental, a été incluse dans le programme.

Mise en œuvre
La mise en œuvre du programme actuel est supervisée, à la centrale de Caritas Suisse, par une gestionnaire et une agente de programme, responsables du Tchad et du Mali (programme Sahel). Depuis décembre 2009, nous disposons par ailleurs d’un bureau local à N’Djamena avec un représentant et son équipe de quatre employés.

Stratégie
La pauvreté est un phénomène complexe, avec des dimensions sociales, économiques, humaines, matérielles et environnementales. Un programme de réduction de la pauvreté doit tenir compte des différentes dimensions de la pauvreté à travers une approche qui les intègre. Une réduction durable de la pauvreté doit améliorer les capacités des gens à développer des stratégies qui diminuent en même temps leur vulnérabilité et leur dépendance à une assistance extérieure.

Approche
L’accroissement et la diversification de la production dans un environnement préservé ainsi que l’accès au marché constituent les deux principales lignes d’action de ce programme. Dans un cadre global, c’est l’approche M4P qui structure les interventions de Caritas Suisse au Tchad. Il s’agit de dépasser l’agriculture de subsistance pour associer l’accroissement de la productivité à l’accès au marché pour les petites exploitations agricoles qui assurent l’essentiel de la production agricole au Tchad. Ainsi :

  • les producteurs/productrices et leurs organisations doivent connaitre les besoins et exigences du consommateur, le marché et son fonctionnement ;
  • la production doit être orientée vers le marché (il faut vendre pour pouvoir produire !) ;
  • les producteurs/productrices doivent connaître les autres acteurs des filières et collaborer avec eux, tant en amont qu’en aval.

Dans cette démarche, les organisations partenaires de Caritas Suisse apporteront l’appui nécessaire pour la mise en œuvre de la chaîne de valeur ajoutée. Les établissements de microfinance mettront à disposition des producteurs/productrices et de leurs organisations des produits financiers diversifiés afin de favoriser leur accès au financement adapté et de proximité. Les producteurs/productrices et leurs organisations (associations ou coopératives) mettront en œuvre la chaîne de valeur ajoutée en tant qu’acteurs principaux, en particulier en assurant la commercialisation de leur production.

La chaîne de valeur ajoutée sera basée sur la prise en compte d’avantages comparatifs de chaque zone ou terroir spécifique. Des collaborations seront développées avec d’autres organisations travaillant dans ce domaine.

Histoire brève de la présence de Caritas Suisse dans le pays
Caritas Suisse est engagée au Tchad depuis 1973. Après avoir travaillé dans l’aide d’urgence, elle s’est orientée de plus en plus vers la coopération au développement dans les années 80. Un processus de concentration géographique et sectoriel a été entamé depuis le début des années 2000 et a été consolidé avec l’actuel programme par pays 2012-2016. Caritas Suisse a traditionnellement privilégié les partenariats avec des organisations liées à l’Église catholique, notamment les Caritas diocésaines (BELACD). Cependant, depuis 2005, nous avons élargi nos partenariats à des organisations non religieuses. Depuis 2009, Caritas Suisse dispose d’une antenne locale au Tchad qui a été transformée en bureau de coordination en 2012 et renforcée en personnel et ressources matérielles depuis lors. Dans le cadre du programme actuel, Caritas Suisse est ainsi en train de pleinement mettre en application au Tchad sa stratégie de décentralisation et d’approche des programmes.

 

Domaines d’activité

Sécurité / souveraineté alimentaire
Aide d’urgence

 

Contenu de replacement