Navigation mit Access Keys

 

Programme par pays Mali

L’actuel programme par pays Mali (2012 – 2016) consiste en deux lignes d’action : sécurité / souveraineté alimentaire et droits de l’homme / justice sociale. 

 

Dans le secteur sécurité / souveraineté alimentaire, Caritas Suisse maintient le principe de l’interdépendance entre la gestion des ressources naturelles, la mise en œuvre de la chaîne de valeur ajoutée et l’aide d’urgence. Dans le thème des droits de l’homme et de la justice sociale, elle se concentre sur la lutte contre le VIH/sida avec les femmes travaillant dans la prostitution (femmes libres). L’objectif global du programme est de contribuer à l’amélioration et la durabilité de la situation socioéconomique des groupes cibles et d’assister la population à devenir l’acteur principal de son développement. Les objectifs spécifiques du programme sont les suivants :

    Sécurité / souveraineté alimentaire

  • Gestion des ressources naturelles : Les agriculteurs et éleveurs sont conscients d'une maîtrise de la gestion durable des terres et de l'eau et assurent que les mesures appropriées vont être prises dans ce but.
  • Développement économique local : Les groupes de producteurs/productrices sont appuyés dans les domaines de l’accès à l’eau, du développement de chaines de valeur / petites et moyennes entreprises ainsi que de la professionnalisation des caisses d’épargne et de crédit.
  • Prévention et aide d'urgence : Les efforts de la population dans la prévention sont appuyés ; la prévention concerne plus spécifiquement les greniers de prévoyance et la lutte contre les criquets. L’aide alimentaire et la réhabilitation se limitent à des crises majeures.

    Droits de l’homme et justice sociale

  • Prostituées et leurs enfants : Les conditions de santé et économiques des femmes travaillant dans la prostitution ainsi que les conditions juridiques, de santé, de scolarisation de leurs enfants se sont améliorées.
  • Développement organisationnel et gestion autonome : Les partenaires de Caritas Suisse engagés dans la lutte contre le VIH/sida sont appuyés dans le développement organisationnel et le partenaire « Danaya So » est entré dans un processus stratégique ayant pour but une gestion autonome partielle dès 2014.

Groupes cibles
Pour le secteur sécurité /souveraineté alimentaire, le groupe cible est constitué en premier lieu des paysans et paysannes des villages des zones défavorisées, souvent éloignés des centres commerciaux et démunis d’infrastructures et de services bancaires, de commercialisation, réparation etc. Le groupe cible du secteur droits de l’homme et justice sociale sont les femmes travaillant dans la prostitution et leurs enfants. Ce groupe est particulièrement soumis à la stigmatisation, l’exclusion sociale, l’exploitation ainsi qu’aux risques des maladies sexuellement transmissibles.

Orientation géographique
Concernant le secteur sécurité/souveraineté alimentaire, Caritas Suisse vise à une concentration géographique dans le cadre du programme 2012-2016. Au lieu de collaborer avec plusieurs partenaires à un niveau modeste, nous nous efforçons de travailler avec un nombre plus restreint de partenaires, ce qui donnera un poids plus important et un meilleur droit d’intervention à Caritas Suisse. Les zones d’intervention dans ce secteur sont actuellement : Kayes, Bamako, Mopti et partiellement San/Tominian. Concernant les droits de l’homme et la justice sociale, Caritas Suisse travaille dans les plus grandes villes du Mali (Bamako, Sikasso, Koutiala, Mopti et Ségou) et sur un site de mines d’or à Morila.

Mise en œuvre
La mise en œuvre du programme actuel est supervisée, à la centrale de Caritas Suisse, par une gestionnaire et une agente de programme, responsables du Tchad et du Mali (programme Sahel). Depuis novembre 2014, nous disposons par ailleurs d’un bureau de coordination à Bamako avec une représentante.

Stratégie
La pauvreté est un phénomène complexe, avec des dimensions sociales, économiques, humaines, matérielles et environnementales. Un programme de réduction de la pauvreté doit tenir compte des différentes dimensions de la pauvreté à travers une approche qui les intègre. Une réduction durable de la pauvreté doit améliorer les capacités des gens à développer des stratégies qui diminuent en même temps leur vulnérabilité et leur dépendance à une assistance extérieure.

Approches

  • Gestion des ressources naturelles / Développement économique local, prévention et aide d’urgence Tous les partenaires de Caritas Suisse s’identifient avec l’interdépendance des trois éléments gestion des ressources naturelles / développement économique local et prévention et aide d’urgence.
  • Développement Économique Local (DEL) L’objectif du DEL est de renforcer les capacités économiques d’une zone locale pour améliorer son avenir économique et la qualité de vie de tous ses habitants. C’est un processus par lequel les partenaires publics, commerciaux et non gouvernementaux travaillent ensemble pour créer de meilleures conditions pour la croissance économique et la création d’emplois.
  • Développement chaîne de valeur (DCV) Pour les exploitations familiales qui font partie de filières (ligne d’action orientée vers le marché), le développement d’une chaîne de valeur répond à leur stratégie d’améliorer leur marge de bénéfice d’un produit spécifique. Seule une maîtrise de la chaîne de valeur ajoutée peut garantir le développement économique des producteurs/productrices et leurs organisations. La transformation des produits, leur conservation et commercialisation sont des éléments clés dans cette approche.
  • AMED (Approche des moyens d’existence durables) Un des défis permanent est de définir les groupes les plus vulnérables et de suivre l’évolution de leur situation. La méthode AMED offre une opportunité intéressante et exigeante pour mettre à jour les informations sur les groupes cibles.

Histoire brève de la présence de Caritas Suisse dans le pays
L’engagement de Caritas Suisse au Mali a commencé en 1973 et est lié à la grande sécheresse de 1972/73. Après s’être engagée essentiellement dans l’aide d’urgence, elle a évolué de plus en plus vers la coopération au développement à partir des années 80. Dès ses débuts au Mali, Caritas Suisse a établi des partenariats avec la Caritas nationale et une Caritas diocésaine (Mopti). Dans le courant des années 90, trois autres structures diocésaines (Sikasso, Bamako et San) se sont jointes au programme. Depuis 1995, Caritas Suisse collabore également avec une association de femmes qui ne fait pas partie des structures de l’Église catholique. Depuis 2012, une autre structure non-religieuse s’est ajoutée dans la thématique sécurité /souveraineté alimentaire, ACORD Mali. En termes d’approche, nous avons commencé, à partir des années 2000, à mettre plus d’accent sur l’orientation vers le marché en introduisant la méthodologie du Développement Économique Local (DEL) et des chaines de valeur. Depuis 1998, Caritas travaille au Mali avec l’instrument des programmes par pays (ppp). L’actuel ppp qui couvre la période 2012 – 2016 est le quatrième de ce type. 

 

Domaines d’activité

Sécurité / souveraineté alimentaire
Droits de l’homme et justice sociale
Aide d’urgence

Contenu de replacement

 

Contact persons