Burkina Faso: Projet P220030

Projet de Graduation pour l’autonomie et la dignité des personnes déplacées

 
 
Ouganda

Contexte et problématique

Le Burkina Faso est confronté à une crise sévère et multiforme d’une grande complexité. Les catastrophes naturelles et aléas du changement climatique, la recrudescence des attaques terroristes, les conflits autour de ressources naturelles et des tensions intercommunautaires, entraînent un flux important de personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDI) - plus de 1,9 million de personnes en mars 2022. La pression engendrée par ces déplacements de population affecte également les communautés hôtes avec une compétition pour l’accaparement des ressources naturelles. L’insécurité persistante impacte négativement les activités productives et freine les initiatives locales de développement. Les perspectives de retour immédiat vers les sites d’origine ainsi que les opportunités sont très faibles pour les déplacés, d’où une amplification de leurs besoins et ceux des familles d’accueil. Il est donc nécessaire de trouver des solutions « triple nexus »: à la fois à court terme et à long terme tout en considérant la cohésion sociale. 

La croissance démographique due à la migration dans la région de Kaya pose de grands défis aux autorités locales, car elle entraîne une surcharge des infrastructures et pose des problèmes d'approvisionnement. Ce projet suivant l’Approche de Graduation vise à sortir les populations les plus pauvres et vulnérables de leur situation de précarité pour parvenir à un processus de développement maîtrisé par les ménages. 

 

Nos objectifs

Le but du projet est d’améliorer l’autosuffisance des personnes déplacées et d’alléger les pressions sur les communautés hôtes, en les appuyant dans leur propre recherche de solutions pour sortir progressivement de la précarité et parvenir à un processus de développement durable maîtrisé par elles-mêmes et qui renforce leur résilience. Les objectifs spécifiques visent à 1) accroître les possibilités de génération de revenus et de moyens de subsistance pour les personnes déplacées, et 2) renforcer le sentiment de sécurité avec l'objectif que les personnes déplacées bénéficient pleinement des droits de l'homme.

 

Notre impact

Le projet permet aux personnes affectées par les déplacements forcés de développer de nouveaux moyens de subsistance pour établir une nouvelle base de vie et regagner leur dignité. À travers des activités comme le coaching rapproché individuel, un soutien à la consommation, une éducation financière et l’accès à l’épargne, des formations portant sur des compétences de base et des compétences techniques, et un transfert d’actifs pour démarrer des activités génératrices de revenus, les participants peuvent contribuer au renforcement de la résilience durable commune, à la croissance socio-économique et au développement durable commun. La pression sur les ressources naturelles et les tensions intercommunautaires est ainsi réduite.

L’autonomisation des femmes aura un effet multiplicateur puisqu'elles sont généralement responsables du ménage, y compris de l’éducation des enfants et de la sécurité alimentaire. Les participants seront choisis à travers des critères de vulnérabilité (non de statut) dans les communautés affectées par le déplacement et prendront en compte les aspects genre, handicap et marginalisation.

 

Thématiques et approches

Le projet s’engage dans les domaines de la migration et des revenus et vise à améliorer la situation des PDI et des communautés hôtes en s’appuyant sur l’Approche de Graduation. L’approche est séquencée par étapes et limitée dans le temps. Elle combine des interventions sociales et économiques au bénéfice des populations les plus pauvres. Elle vise à renforcer leur résilience et à s’engager dans des moyens de subsistance pérennes. L’approche suit ainsi une logique de « triple nexus » qui intègre à la fois des mesures « d'aide humanitaire » à court terme pour répondre aux besoins immédiats, des mesures de « développement » à long terme pour améliorer la résilience, et des mesures de « promotion de la paix » pour renforcer la cohésion sociale.

Le projet est mis en œuvre par un consortium qui travaille en synergie et complémentarité : Caritas Suisse assure la cohérence et la qualité des interventions, y compris la coordination des mesures d’accompagnement. Les activités sont réalisées par le partenaire local Action pour la Promotion des Initiatives Locales (APIL). L’appui technique est assuré par The BOMA Project qui se charge du suivi et la Fondation Hirondelle qui s’occupe de la communication et la sensibilisation sur les mécanismes de protection.     

 

Projet P220030

Thème
Migration et revenus


Durée
01.07.2022 – 30.06.2024


Budget
1 906 408 francs suisses


Régions du projet
La région du Centre-Nord du Burkina Faso : localités autour de Kaya avec le plus grand contingent de PDI (36%) et un niveau de pauvreté élevé par rapport au reste du pays.


Groupes cibles
3'000 participants des communautés PDI et hôtes (21'000 bénéficiaires directs)


Financé par
DDC

 

Votre don

 

Ce projet est soutenu par :

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS