Navigation mit Access Keys

 

Migration et développement

Quitter son pays et vivre dans des conditions dignes — c’est un droit humain indépendant de la nationalité, de la religion, du sexe ou de tout autre statut. Par ses projets, Caritas promeut une migration autodéterminée, digne et sûre. 

 

Depuis que l’on enregistre des données dans ce domaine, jamais il n’y a eu autant de personnes en migration, soit à l’intérieur de leur pays, soit par-delà les frontières. Fin 2015, plus de 60 millions de personnes étaient en fuite à cause de guerres ou de persécutions. Qu’ils fuient la violence ou la pauvreté, tous ces gens sont en quête de sécurité, et de conditions de vie moins tourmentées. Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des migrants l’exprime ainsi : « Ces gens voient la migration comme l’unique moyen de sortir de leur détresse ». 

Mais les migrantes et migrants sont soumis à des dangers aussi dans leur lieu d’arrivée : ils risquent la noyade dans la mer, l’emprisonnement dans des conditions inimaginables, ils risquent d’être violentés, exploités, appauvris, abusés, ou de devenir apatrides parce qu’ils n’arrivent pas à prouver leur nationalité. Et la protection des droits de l’homme pour les migrants n’évolue presque pas.

Caritas s’engage pour les droits des personnes migrantes, indépendamment de leur statut, et pour une migration sûre et réglementée pour toutes et tous :

  • L’œuvre d’entraide lutte contre le trafic d’êtres humains, notamment en sensibilisant les parents, les communautés et les représentants des autorités, en promouvant la mise en place de systèmes de signalement et de rapports ou en intégrant des personnes particulièrement vulnérables sur le marché du travail. Parallèlement, Caritas aide les victimes à se réintégrer dans la société.
  • Caritas promeut des conditions de vie et de travail dignes pour les migrantes et migrants. Elle leur permet d’avoir accès aux offres de formation, de travail et de logement, et les aide à s’organiser en réseau. Caritas s’engage pour que les migrants puissent défendre leurs intérêts et surmonter l’exclusion.
  • Caritas s’engage à chercher des possibilités permettant de réduire la pauvreté dans les pays concernés par les transferts d’argent (remittances) des travailleurs migrants.

Caritas agit selon la conviction qu’une migration autodéterminée et digne contribue de manière essentielle au développement social et économique et qu’elle est synonyme d’enrichissement humain et culturel.

 

Projets dans le domaine migration

 

Plus d'informations

  • Prospectus : Migration et développement
    Format de fichier: pdf / 277 Ko
    Pouvoir quitter son pays et son lieu d’origine pour trouver ailleurs une sécurité et des conditions d’existence dignes fait partie des droits de l’homme. Nous voulons que ce droit devienne une réalité pour toutes et tous, sans discrimination. Download

Contenu de replacement