Navigation mit Access Keys

 

Comment l’eau potable a amélioré la vie de Daner (7 ans)

 

Voici trois ans, le petit Daner était souvent malade et en retard dans son développement. Qu’en est-il aujourd’hui ? Le reconnaissez-vous ?

 

En 2015, nous avons fait la connaissance de Daner Mamani Flores en visitant nos projets d’approvisionnement en eau en Bolivie. Sa famille n’avait qu’un accès limité à l’eau potable. Cela a eu des conséquences dévastatrices pour le développement de ce garçon alors âgé de 4 ans. Pendant les premières années de sa vie, Daner souffrait souvent de diarrhées. Il était trop petit et chétif pour son âge.

Les donateurs de Caritas ont changé la situation

Grâce aux dons en provenance de Suisse, Caritas Suisse a pu construire des systèmes d’approvisionnement en eau potable avec sa partenaire Caritas Corocoro. Les familles de douze communes ont bénéficié de raccordements domestiques et des cours d’hygiène leur ont été dispensés dans les villages et les écoles. Aujourd’hui, la famille Mamani a elle aussi l’eau courante à domicile.

Aujourd’hui, Daner déborde d’énergie

Mais constate-t-on réellement une amélioration durable des conditions de vie de Daner ? Nous avons revisité la région du projet en 2017, afin de nous en convaincre par nous-mêmes.

Daner est en train de se préparer pour l’école quand nous leur rendons visite, à lui et à sa mère. Il nous reconnaît tout de suite et son visage s’illumine. Le petit garçon chétif est devenu un enfant éveillé. Ses années de souffrance n’ont laissé aucune trace. 

 

Daner déborde d’énergie. « Grâce à notre raccordement d’eau et aux connaissances que nous avons reçues en matière d’hygiène, la santé de Daner s’est améliorée en quelques semaines, déclare la mère. Aujourd’hui, il n’est pratiquement plus jamais malade. Il est bon à l’école et se développe bien. Je suis très reconnaissante à Caritas de nous avoir aidés. »

 

Situation en Bolivie

  • Grâce à une conjoncture économique favorable et à plusieurs programmes sociaux, la proportion de personnes vivant dans une extrême pauvreté a pu être réduite de plus de moitié au cours des dix dernières années. Mais près de 40 % de la population bolivienne vit encore en-dessous du seuil de pauvreté. La Bolivie est l’un des pays les plus pauvres d’Amérique latine.
  • Environ 30 % de la population rurale de Bolivie n’a pas accès à l’eau potable.
  • Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), quelque 30 000 enfants meurent chaque année de diarrhée en Bolivie, faute d’accès à l’eau potable et de connaissances en matière d’hygiène.
 
 

  

 

Aider maintenant : Votre don

 
 

Vous aimeriez permettre l'accès à l’eau potable aux enfants?

 
 

Vous aimeriez apporter une aide régulière ?

 
 

Plus d'informations

Contenu de replacement