Népal : 36 bâtiments scolaires résistant aux séismes pour les enfants de la vallée de Melamchi

Caritas Suisse termine la reconstruction de 36 écoles au Népal cinq ans après le séisme dévastateur d’avril 2015. Les évaluations confirment l’efficacité du programme. Dans la vallée du Melamchi, des générations d’enfants vont à nouveau pouvoir étudier dans des conditions sûres — c’est un grand pas pour un avenir meilleur.

 

Le 25 avril 2015, il ne restait pas grand-chose de l’école de Palchock : « Le bâtiment principal s’était effondré comme un château de cartes et les deux annexes étaient endommagées. Nous avons sauvé ce qui pouvait l’être dans le matériel d’enseignement » témoigne Netra Bahadur Bhuyel, directeur de l’école. Aujourd’hui, une intense activité scolaire se déroule sur le site. Environ 220 enfants vont à l’école dans ce bâtiment scolaire situé dans les montagnes népalaises, jaune vif et construit selon les normes antisismiques.

L’école de Palchok est l’une des 36 écoles que Caritas Suisse a reconstruites entre novembre 2015 et fin 2019, avec l’aide d’Helvetas, dans la vallée de Melamchi particulièrement dévastée par le séisme. Les bâtiments sont conçus pour résister aux tremblements de terre. Le projet était soutenu par la Chaîne du Bonheur. Pour cinq écoles, dont la construction a commencé au printemps 2018, Helvetas et Caritas ont également pu compter sur le soutien de la Croix-Rouge suisse.

 

Les meilleures notes pour la qualité de la construction

Toutes les écoles sont dotées d’un raccordement d’eau potable et d’installations sanitaires adéquates. La communauté locale s’est beaucoup impliquée dans la construction des écoles : parents, enseignants et élèves ont voté au sujet des plans de construction et ont été tenus informés de l’avancée des travaux.

Caritas, qui a d’entrée de cause opté pour la meilleure qualité de construction des bâtiments antisismiques, a pu tenir cette promesse dans son intégralité. Toutes les évaluations, aussi bien l’évaluation interne que celle des experts en construction de la Chaîne du Bonheur et du gouvernement népalais, sont arrivées à cette même conclusion. Les acteurs locaux eux aussi ont largement reconnu la qualité de la construction : « Caritas a établi de nouvelles normes de qualité », a déclaré le maire de la municipalité de Melamchi.

 
 

En sécurité à l’école — à long terme également

Assurer l’aide d’urgence, mais aussi une aide à long terme, c’était l’engagement de Caritas Suisse. Parents, enseignants et élèves ont donc été formés à entretenir adéquatement les écoles, pour que les bâtiments restent en bon état aussi longtemps que possible.

Afin de permettre aux élèves de mieux se protéger en cas de nouveaux tremblements de terre, Caritas a également organisé des cours sur la manière de se comporter en cas de catastrophe. En outre, nous avons utilisé de nouveaux outils créatifs, par exemple la chanson WASH écrite à cet effet, pour mener des campagnes de sensibilisation afin de prévenir les maladies liées à un déficit d’hygiène. 

 

Au-delà des infrastructures, une possibilité de scolarisation

Le tremblement de terre a aggravé le risque de travail des enfants, car les familles concernées devaient trouver des moyens de compenser leurs pertes matérielles. C’est pourquoi nous menons des campagnes qui soulignent l’importance de la formation, tout en montrant les conséquences néfastes du travail des enfants et des mariages précoces. Les familles particulièrement menacées bénéficient d’un suivi individuel. Cela a conduit, lentement mais sûrement, à une meilleure prise de conscience de l’importance de l’éducation scolaire et à une augmentation de la fréquentation de l’école et de la présence en classe, comme le montre l’évaluation interne.

Une analyse d’impact faite par la Chaîne du Bonheur a également montré que la reconstruction des œuvres d’entraide partenaires dans la vallée de Melamchi porte ses fruits. Une grande majorité des bénéficiaires interrogés ont en effet estimé que cette reconstruction leur avait permis d’améliorer considérablement leurs conditions de vie économiques et sociales. Vers le communiqué de presse et l'évaluation de la Chaîne du Bonheur

Pour de nombreux enfants de Sindhupalchok, une bonne éducation scolaire est le seul moyen de sortir de la pauvreté. Grâce à la reconstruction de Caritas pour un montant de 15 millions de francs suisses, ce sont 6000 enfants qui retournent à l’école, et beaucoup d’autres encore qui font un pas de plus vers un avenir meilleur.

 

Aide d’urgence

Immédiatement sur place après le tremblement de terre, Caritas Suisse a assuré une aide d’urgence dès avant la reconstruction. Pour que les enfants puissent reprendre leur scolarité le plus rapidement possible, elle a construit avec Helvetas 200 salles de cours provisoires pour 6500 élèves.

 

 

Galerie

 

Chronologie

 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS