Navigation mit Access Keys

 
Indonésie

Aide aux victimes du tremblement de terre et du tsunami en Indonésie

Plus de 2000 morts, 4600 blessés et plus de 68 000 maisons détruites — le bilan du tsunami et du tremblement de terre du 28 septembre 2018 dans les Célèbes est saisissant. Plus de 200 000 personnes dépendent de l’aide humanitaire. Caritas Suisse fournit une aide d’urgence.

 

L’horizon n’est que dévastation. Selon les chiffres officiels, plus de 2000 personnes ont perdu la vie et un grand nombre de personnes sont toujours portées disparues.

Un raz-de-marée destructeur

Le vendredi 28 septembre, en soirée, une vague de plus de trois mètres a frappé la côte ouest des Célèbes, l’une des plus grandes îles d’Indonésie. Le raz-de-marée avait été précédé de deux tremblements de terre. Les habitants n'étaient pas du tout préparés. Mei, une enseignante de 36 ans, raconte : « J'étais à la maison avec mon mari et mon fils de 2 ans. Mon mari a regardé par hasard par la fenêtre et a vu le tsunami arriver. Il nous a frappés de nulle part. Il n'y avait aucun signe. Nous n'avons pas de système d'alerte. Tous ont fui pour sauver leur vie. »

La ville côtière de Palu a été particulièrement touchée, avec sa promenade sur la plage animée. Les masses d’eau, qui ont pu atteindre une vitesse de 800 km/h, ont emporté maisons et voitures. Des milliers de maisons, des hôpitaux, des hôtels et des centres commerciaux ont été directement frappés. Le réseau électrique, l’approvisionnement en eau et en essence ont été totalement interrompus.

Beaucoup de survivants ont absolument tout perdu. « Notre quartier est maintenant une zone interdite, il ne sera plus jamais habitable. On repart à zéro », dit Ida, 40 ans, qui vient des environs de Palu. La plupart des personnes qui ont perdu leur toit vivent dans l'un des quelque 900 camps de réfugiés non officiels, dans des tentes. Les Nations Unies estiment que plus de 200 000 personnes, dont 46 000 enfants et 14 000 personnes âgées, ont besoin d’une aide d’urgence dans les régions touchées.

 
 

Biens de première nécessité, hygiène et aide aux enfants

Le réseau international de Caritas a lancé son aide d’urgence immédiatement après la catastrophe. Il a acheminé vers Palu de l’eau, du riz et des couvertures, et fourni aux blessés une assistance médicale.

Avec le soutien de la Chaîne du Bonheur et en collaboration avec Caritas Autriche, Caritas Suisse a commencé un projet qui bénéficie à 2000 familles. Ces familles ont perdu leur maison et tous leurs biens et vivent dans des campements temporaires sous tente. Avec son organisation partenaire locale Indonesia Bhadra Utama (IBU), Caritas Suisse leur fournit des biens de première nécessité pour leur usage quotidien, comme des couvertures, des toiles de tente, des savons et autres articles d'hygiène. Les familles reçoivent des réservoirs d'eau avec des filtres à eau intégrés afin d'obtenir de l'eau potable. Une sensibilisation aux questions d'hygiène leur permet de se protéger contre les maladies. Par ailleurs, les besoins des enfants touchés par une catastrophe sont souvent négligés, car les adultes doivent gérer la vie quotidienne. Dans le cadre du projet, les enfants peuvent bénéficier d'activités de loisirs dans des salles spécialement aménagées pour eux et se remettre des horreurs de la catastrophe. L'aide bénéficie aux habitants des districts de Sigi et Donggala qui ont reçu relativement peu de soutien par rapport à la ville de Palu.

Aide dans des conditions difficiles

Caritas collabore étroitement avec les autorités. En raison de la destruction de nombreuses routes et rues, les secours évoluent toujours dans des conditions très difficiles. La saison des pluies approche et pourrait aggraver encore la situation de la population et rendre plus compliqués les secours. 

 

Images de la situation en Indonésie

 
 

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS