Mozambique

Aide aux victimes du cyclone Idai au Mozambique

Le cyclone Idai qui a frappé la côte mozambicaine près de Beira le 15 mars 2019 a semé la dévastation. Un demi-million de personnes ont perdu leur toit et tous leurs biens. Comme la tempête a ravagé les champs peu avant la récolte, une crise alimentaire menace. Caritas assure l’aide d’urgence dans la région de Manica.

 

La catastrophe de la mi-mars 2019 a provoqué des ravages importants en Afrique australe, des raz-de-marée dévastateurs et de terribles inondations. Rien qu’au Mozambique, le cyclone Idai a coûté la vie à plus de 600 personnes et tout ravagé sur son passage, maisons, routes et champs, avec des vents atteignant jusqu’à 200 km/h. Quelque 500 000 personnes se sont retrouvées sans toit.

Deux mois après la catastrophe, beaucoup de personnes sont encore sous le choc. Elles ont vu les flots engloutir leur mari, leur femme ou leur famille. « Mais que me reste-t-il à faire, sinon aller de l’avant ? », nous demande José Josefa Mutengo (voir ci-dessous) qui a perdu sa femme et trois de ses enfants dans la catastrophe.

Dans la région de Manica, un demi-million d’hectares de terrain ont été détruits peu avant la récolte. Comme la plupart des habitants vivent de l’agriculture, une crise alimentaire menace. Une aide médicale d’urgence a permis d’éviter une épidémie de choléra.

 
 

L'aide de Caritas

Dans un premier temps, les femmes, hommes et enfants concernés ont surtout besoin de nourriture, d’eau potable et d’abris provisoires. Dans la région de Manica au sud de Chimoio, Caritas Suisse, sa partenaire locale, Caritas Allemagne et Caritas Autriche assurent ensemble une aide à la survie à plus de 5000 personnes. Il faudra la poursuivre pendant des mois.

Logements provisoires

Maintenant que l’eau a reflué, il s’agit de commencer la reconstruction et de soutenir les personnes concernées sur la durée, afin qu’elles retrouvent une vie normale. Caritas Suisse et sa partenaire distribuent des bâches et des matériaux de construction à près de 1500 personnes pour leur permettre de se construire de grandes tentes en guise d’abris provisoires. Des bénévoles de Caritas les épaulent. Dans un premier temps, 300 abris provisoires sont construits, d’autres suivront si nécessaire. À côté des denrées alimentaires et des ustensiles de cuisine, il s’agit aussi pour Caritas de distribuer des semences, des outils agricoles, des habits et du matériel scolaire.

Cabanes en dur et nouveaux champs

Dans une deuxième phase, Caritas aidera les intéressés à reconstruire leurs cabanes en dur. Le gouvernement leur a attribué un nouveau terrain plus sûr en cas de précipitations, car situé plus en hauteur. Une immense plaine très fertile a été ensablée. Pour l’instant, elle est donc perdue pour l’agriculture. La population locale cultive maintenant de plus petites surfaces dans des régions plus élevées. Caritas distribue des semences et dispense des conseils pour une agriculture durable.

Caritas Suisse a mis à disposition un montant total de 2 millions de francs pour l’aide au Mozambique.

 

L’histoire de Cheia : un énorme coup de chance

Cheia Vanilla est née le soir du 15 mars 2019, pendant que le cyclone Idai balayait cette région du Mozambique. Fernando, le jeune père, venait de couper le cordon ombilical, quand l’eau s’est engouffrée dans la hutte. Fernando et sa femme Gloria ont vite dû se mettre en sécurité avec le nouveau-né. Mais Gloria a glissé, réussissant tant bien que mal à maintenir le bébé au-dessus des flots. Fernando – déjà sur les branches d’un manguier – a juste eu le temps d’attraper la petite et de tirer Gloria hors de l’eau. Ils ont baptisé leur enfant « Cheia », parce que tout était « cheia de agua » (plein d’eau) à sa naissance.

 

L’histoire de José Josefa Mutengo : une immense perte

José dormait avec sa femme et leurs six enfants, lorsque l’eau s’est soudain engouffrée dans leur petite hutte. José a grimpé sur un manguier devant la maison avec trois des enfants, sa femme sur un autre avec les trois plus jeunes. L’eau n’arrêtait pas de monter. Un gros tronc d’arbre a soudain été emporté et a violemment percuté l’arbre où la femme et trois des enfants de José avaient trouvé refuge. Sous la force du choc, l’arbre s’est penché de plus en plus bas, jusqu’à ce que les quatre malheureux soient emportés par les eaux.

José a assisté à la noyade des siens. Il n’a plus de maison, pas de vêtements et rien à manger pour lui-même et les trois enfants rescapés. La famille vit maintenant dans une tente dressée par la Caritas locale. Celle-ci lui fournira aussi de la nourriture, des habits, du matériel scolaire, des ustensiles de cuisine et des semences. Quand on lui demande comment il fait face à un tel drame, José répond : « Que me reste-t-il à faire, sinon aller de l’avant ? »

 

Votre don

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS