Navigation mit Access Keys

 
Haïti

Aide aux victimes du cyclone Matthew en Haïti

Un an et six mois après l’ouragan Matthew, la situation alimentaire en Haïti demeure préoccupante. Le passage de l’ouragan Irma en septembre 2017 a encore rendu la situation plus tendue. Caritas Suisse a fourni une aide d'urgence et de survie et maintenant aide la population à rétablir ses moyens de subsistance.

 

Le cyclone Matthew, qui a frappé le 4 octobre 2016 la côte sud d’Haïti, a provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes. Les dégâts ont été très importants, avec des centaines de milliers d'habitants sans abri. Et la population n'a pas connu de répit: l’ouragan Irma s’est abattu sur Haïti à la fin septembre 2017, provoquant de gros dégâts à l’agricultureet aux habitations, alors que le pays n’avait pas encore récupéré de l’ouragan Matthew. 

2,35 millions de personnes sont en manque aigu de nourriture. Car le cyclone a dévasté de vastes surfaces agricoles, a anéanti les cultures et tué de nombreux animaux. Dans les villes du sud du pays, particulièrement touchées, d'importantes sources d'eau potable ont été contaminées. Les cas de choléra ont dramatiquement augmenté.

 

Secours d’urgence immédiatement après l’ouragan

Caritas Suisse s’est rendue sur place après l’ouragan et a démarré un programme de secours d’urgence dans la région particulièrement touchée des Cayes au sud-ouest du pays, ainsi que dans la région de Léogâne (Delatte et Gros-Morne) au sud-ouest de la capitale Port-au-Prince. Il s’agissait d’assurer l’aide alimentaire et la prévention du choléra, mais aussi de rendre les champs à nouveau cultivables par la remise en état des surfaces agricoles et la distribution de jeunes plants et des semences à maturation rapide. Caritas a aussi distribué du matériel pour réparer les maisons, remis en état des écoles et désenclavé des régions retirées. Des activités « argent contre travail » ont permis à des personnes d’acheter des matériaux supplémentaires pour la reconstruction de leurs maisons ou de couvrir d’autres besoins urgents. Les familles particulièrement touchées ont reçu une aide financière directe. 

Aujourd’hui : reconstruction et garantie des moyens de subsistance

Une fois la phase de secours d’urgence terminée, Caritas a démarré en février 2018 un projet misant sur la sauvegarde durable des moyens de subsistance, afin de soutenir la population sur le long terme et de contribuer au développement : 5'608 familles des communes de Saint-Jean, Arniquet et Camp-Perrin bénéficient de ce deuxième volet. Par le biais de Caritas Les Cayes et Ahaames, ses organisations partenaires, Caritas Suisse enseigne aux artisans locaux des techniques pour bâtir des immeubles résistant aux cyclones et met à leur disposition des matériaux pour la reconstruction de 170 maisons. L’œuvre d’entraide remet des semences et des outils à 3’411 paysan-ne-s soutenus par des spécialistes de la production agricole. Elle distribue en outre 1’200 chèvres ; les bénéficiaires sont assistés par des vétérinaires pour les soins et l’élevage de ces animaux. Diverses activités « argent contre travail » permettent à 2’264 familles de participer à la remise en état des terres cultivables et des systèmes d’irrigation et de gagner ainsi de l’argent dont elles ont impérativement besoin pour s’acheter de la nourriture, des matériaux de construction supplémentaires ou pour payer les frais scolaires. 

 

Galerie: Le sud d'Haïti après le cyclone

 

Caritas Suisse soutient les victimes avec des projets d'un montant total d'environ 3,2 millions de francs. Elle vise ainsi à éviter une aggravation de la situation alimentaire et à permettre aux habitants de retrouver rapidement une vie digne. La Chaîne du Bonheur soutient cette aide.

 

Contenu de replacement