Navigation mit Access Keys

 
Haïti

Aide aux victimes du cyclone Matthew en Haïti

Un an après l’ouragan Matthew, la situation alimentaire en Haïti demeure préoccupante. Le passage de l’ouragan Irma en septembre 2017 a encore rendu la situation plus tendue. Caritas Suisse fournit une aide d'urgence et de survie et aide la population à rétablir ses moyens de subsistance.

 
 

Le cyclone Matthew, qui a frappé le 4 octobre 2016 la côte sud d’Haïti, a provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes. Les dégâts ont été très importants, avec des centaines de milliers d'habitants sans abri. Et la population ne connaît pas de répit: l’ouragan Irma s’est abattu sur Haïti à la fin septembre 2017, provoquant de gros dégâts à l’agricultureet aux habitations, alors que le pays n’avait pas encore récupéré de l’ouragan Matthew. 

2,35 millions de personnes sont en manque aigu de nourriture. Car le cyclone a dévasté de vastes surfaces agricoles, a anéanti les cultures et tué de nombreux animaux. Dans les villes du sud du pays, particulièrement touchées, d'importantes sources d'eau potable ont été contaminées. Les cas de choléra ont dramatiquement augmenté.

Caritas Suisse soutient les victimes avec des projets d'un montant total d'environ 3,2 millions de francs. Elle vise ainsi à éviter une aggravation de la situation alimentaire et à permettre aux habitants de retrouver rapidement une vie digne. La Chaîne du Bonheur soutient cette aide.

 

L'aide d'urgence de Caritas Suisse : reconstruction et moyens de subsistance

Dans l’Arrondissement des Cayes (communes de Camp-Perrin, Arniquet et Saint-Jean), une aide d'urgence a été lancée en avril 2017, avec les organisations partenaires Ahaames et Caritas Les Cayes. Ce projet se concentre sur Camp-Perrin, mais aussi sur les communes d'Arniquet et Saint-Jean. Dans ces villages, Caritas soutient 480 familles avec du matériel de construction et donne en même temps des instructions techniques aux maçons et menuisiers locaux pour que leurs constructions résistent aux cyclones. Afin de profiter de la saison actuelle des plantations et d'assurer ainsi les prochaines récoltes, de jeunes plants et des semences sont également distribués à 1500 personnes. Des activités "Cash-for-Work" permettent aux habitants d'acheter du matériel supplémentaire pour la reconstruction de leurs maisons ou de couvrir d'autres besoins urgents. Caritas entend rester au côté de ces populations à plus long terme dans une optique urgence-réhabilitaion-développement.

D’autres projets d'urgence terminés

Ce projet d’aide d’urgence fait suite à deux autres projets que Caritas a mis en place dans la même région, avec les mêmes partenaires, immédiatement après l’ouragan. La population a collaboré à la remise en état des champs et a débarrassé des gravats le système d'irrigation sur une longueur de 2,5 kilomètres. Quelque 1770 ménages ont ainsi pu préparer leurs cultures pour la récolte de la fin de l’été dans de meilleures conditions. Une assistance en cash ou en outils a été apportée pour les labours. 7 tonnes de maïs et 18 tonnes de haricots ont été distribuées à 1550 ménages agricoles. Par ailleurs, 600'000 boutures de patates douces et 500'000 de manioc doux ont également été distribuées.

À Arniquet, jusqu’en février, Caritas Suisse, via Caritas Les Cayes, a distribué des vivres et des kits anti-choléra, et a mené des campagnes de sensibilisation au choléra. Une aide financière via la compagnie de télécommunication locale a été apportée directement aux familles particulièrement touchées (2'700 ménages). 

L'aide d'urgence dans la région de Léogâne (Delatte et Gros Morne), au sud-ouest de la capitale Port-au-Prince, est également terminée. 1'270 ménages agricoles ont reçu des semences à maturation rapide et des haricots. Caritas a également distribué à 1360 familles des clous et des tôles ondulées pour réparer les maisons. 30 écoles ont ainsi pu être aménagées pour permettre la reprise de l'enseignement scolaire. Caritas a en outre collaboré à la remise en état des routes.

Les écoles et les maisons de Caritas ont résisté

Les cinq grands centres scolaires construits par Caritas après le tremblement de terre de 2010 ont bien tenu le choc de la tempête. Ces centres scolaires permettent à 2500 enfants d'aller à l’école. Les 600 maisons anti-sismiques construites après le tremblement de terre sont restées également en bon état.

 

Galerie: Le sud d'Haïti après le cyclone

 

Contenu de replacement