Navigation mit Access Keys

 
Somaliland

Aide d’urgence pour les familles touchées par la famine

Près d’un quart de la population de la région autonome du Somaliland souffre de malnutrition sévère. Les enfants, les mères qui allaitent et les femmes enceintes sont particulièrement touchées. Caritas alloue un soutien financier aux familles particulièrement démunies pour leur permettre de s’acheter de la nourriture sur le marché local. Elle organise un accès aux soins médicaux et propose des formations sur les questions d’hygiène et de sécurité alimentaire aux femmes enceintes et aux mères qui allaitent.

 

Pays / région / lieu
Régions de Sool et Sanaag au Somaliland


Groupe cible
400 familles particulièrement vulnérables, en particulier les femmes enceintes, les mères qui allaitent, les ménages gérés par des femmes seules et les familles comptant des membres âgés et/ou malades


Budget nécessaire
542'950 francs


Durée du projet
du 01.03.2018 au 28.02.2019


Numéro du projet
P170096


Objectif du projet
Amélioration de la situation alimentaire de 400 familles particulièrement vulnérables et meilleur accès au traitement de la malnutrition pour la population de dix villages à Sool et Sanaag (16'738 personnes directement bénéficiaires)


Responsable du projet
Olivia Mathys, tél. 041 419 23 81, omathysnot shown@caritasto make life hard for spam bots.ch


Département
Aide en cas de catastrophe à l'étranger

 
 

De quoi s’agit-il?

Le Somaliland est une région autonome du nord-ouest de la Somalie. La situation alimentaire dans toute la région s’est encore détériorée au cours de l’année écoulée en raison de sécheresses graves et récurrentes. Il n’y a pratiquement pas eu de récoltes. De plus, de nombreux bergers ont perdu leur bétail, leur unique source de subsistance pour eux-mêmes et leur famille. Ces bergers dépendent désormais de l’aide alimentaire. Selon les analyses des experts en nutrition, il n’y aura pas non plus d’amélioration dans les mois à venir, car les pluies d’automne ont été très faibles.

Dans la région du projet de Caritas Suisse, à Sanaag et Sool, la situation est particulièrement préoccupante. Selon l’UNICEF, près de 25 % de la population de Sanaag et de Sool souffre de malnutrition sévère et même aiguë. Les enfants de moins de 5 ans, et les femmes enceintes et qui allaitent, particulièrement vulnérables, sont les plus touchés. Jusqu’à présent, l’aide d’urgence des organisations d’aide a permis de réduire les graves conséquences de la sécheresse, mais de plus en plus d’organisations se retirent par manque de ressources financières. Le risque de famine est de plus en plus élevé au fur et à mesure que d’autres organisations d’aide arrêtent leurs programmes alimentaires. En outre, les cas de choléra se multiplient. Le risque d’une épidémie de choléra est particulièrement élevé dans les camps de personnes déplacées à l’intérieur du pays, compte tenu de l’insuffisance des conditions d’hygiène.

 

Que faisons-nous?

En collaboration avec son partenaire local Candlelight, Caritas Suisse mène des activités d’aide d’urgence pour stabiliser la situation nutritionnelle de la population.

On soutient durant trois mois 400 familles particulièrement exposées au risque de malnutrition en leur versant de l’argent liquide par téléphone portable. Cela leur permet d’acheter de la nourriture en fonction de leurs besoins individuels. Les commerçants locaux bénéficient également de ces mesures. Les bénéficiaires des transferts d’argent, principalement octroyés aux femmes enceintes, aux mères qui allaitent, aux ménages dirigés par des femmes et aux familles dont certains membres sont malades ou âgés, sont sélectionnés par les anciens du village.

En outre, Caritas Suisse veille à ce que la population de la zone du projet ait un meilleur accès aux services de santé et à l’aide nutritionnelle. C’est ainsi que Caritas Suisse forme deux équipes de santé mobiles composées d’une infirmière, de dix aides-soignants et d’un chauffeur. Les équipes sanitaires mobiles se rendent dans les communautés et informent la population des mesures d’hygiène importantes pour les protéger du choléra. Elles enquêtent et détectent les cas de malnutrition à un stade précoce. Les cas simples de malnutrition sont traités par les équipes de santé elles-mêmes à l’aide de compléments nutritionnels. Les équipes transportent les cas graves et complexes de malnutrition vers les stations sanitaires les plus proches. Les équipes sanitaires mobiles rendent également visite à domicile aux familles avec de jeunes enfants afin d’apprendre aux mères à protéger leurs enfants de la malnutrition grâce à une alimentation équilibrée et à l’allaitement.

Afin d’améliorer la qualité des soins dans les stations sanitaires, Caritas Suisse organise en outre une formation dispensée par un expert international en nutrition sur le traitement des cas complexes de malnutrition sévère. 18 employés en bénéficient.

Caritas Suisse forme aussi des volontaires dans les villages qui identifient les cas de malnutrition et les orientent vers les centres de santé, ce qui permet de traiter les cas de malnutrition rapidement et à long terme.

 

Vidéo : un aperçu de notre aide au Somaliland (anglais)

 

Votre don

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS