Liban : Projekt P220023

Accès à l’emploi durable pour les jeunes

 
 
Ouganda

Contexte et problématique

Le Liban connaît actuellement une crise économique et financière extrêmement grave. Le pays a dû faire face à une croissance économique réduite, à diverses contraintes structurelles et à l'afflux important de réfugiés syriens depuis 2011. En octobre 2019, une profonde crise politique et économique a éclaté. L'explosion du port de Beyrouth en août 2020 et la pandémie de Covid-19 ont aggravé une situation économique déjà désastreuse et entraîné une flambée des taux de chômage et de pauvreté. On estime que 78% de la population libanaise vit aujourd'hui dans la pauvreté, tandis que 89% des réfugiés syriens vivent dans l'extrême pauvreté. Un Libanais sur trois est sans emploi et n'a aucune source de revenu.

En conséquence, les ressources financières des familles, en particulier les plus vulnérables, sont insuffisantes pour offrir à leurs jeunes une formation et une éducation de qualité qui pourraient les qualifier sur un marché du travail très concurrentiel. On s’attend à ce que le nombre de jeunes qui ne suivent pas d'enseignement, de formation ou d'emploi augmente de manière significative. Pendant ce temps, les employeurs peinent à créer de nouveaux emplois ou des opportunités de formation pratique, en particulier pour les jeunes. Il est inquiétant de constater que la concurrence pour l'emploi reste le facteur de tension le plus souvent cité dans les relations libano-syriennes.

 

Nos objectifs

Le projet vise à permettre la subsistance et l’autonomisation socio-économique de 900 jeunes vulnérables, Libanais·e·s et réfugié·e·s de Syrie (dont 50% de jeunes femmes), en s’attaquant à quelques-uns des principaux obstacles de l’emploi des jeunes au Liban. Le projet cherche ainsi à renforcer l’autonomie des jeunes vulnérables sur le long terme.

 

Notre impact

Grâce à un modèle spécifique d'autonomisation des jeunes, le projet aide les jeunes Libanais·e·s et réfugié·e·s de Syrie à gérer la transition vers un emploi ou un travail indépendant, afin de stabiliser le revenu du ménage et d'accroître leur autosuffisance.

Pour se préparer au mieux au marché du travail, les jeunes sont systématiquement soutenus par un ensemble personnalisé de formations en compétences essentielles, un renforcement des capacités techniques et commerciales, un soutien financier à la création de micro-entreprises, des stages sponsorisés et un mentorat régulier. Un plan de développement des moyens de subsistance identifie, pour chaque participant, les objectifs et les étapes clés ainsi qu'un calendrier des différentes étapes de l’encadrement. Un soutien financier et stratégique est offert aux employeurs qui proposent des stages aux jeunes, par le biais d'un ensemble d'aides directes comprenant des conseils techniques et des aides en nature, par exemple des équipements de travail. Le projet intègre ainsi des activités qui sont orientées à la fois vers l'offre et vers la demande de travail, afin d'agir comme un catalyseur facilitant l'autonomisation socio-économique des jeunes.

Le projet se concentre sur trois secteurs professionnels pré-identifiés qui sont soumis à une évaluation approfondie au début du projet :

  1. l'agriculture et l'industrie agroalimentaire ;
  2. le bâtiment et la rénovation intérieure ;
  3. les technologies de l'information et de la communication.
 

Thématiques et approches

Le projet se situe dans le domaine thématique des revenus et a été conçu sur la base des enseignements tirés d'interventions précédentes en matière de moyens de subsistance. Le projet vise à tester et à vérifier le modèle d'autonomisation des jeunes proposé, il se concentre donc spécifiquement sur la création et la diffusion des apprentissages afin de s'assurer que les meilleures pratiques sont documentées et partagées avec d'autres acteurs au Liban, ce qui permettra la reproduction du modèle. 

 

Projet P220023

Thème
Revenu


Durée
01.02.2022 - 31.03.2024 (26 mois)


Budget
2'632'538 francs suisses


Régions du projet
Beyrouth, Bekaa, Mont Liban, Liban


Groupes cibles
900 jeunes (touchant 3600 membres de ménages)


Financé par
Novo Nordisk Foundation
Direction du développement et de la coopération

 

Votre don

 

Ce projet est soutenu par :

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS