Éthiopie et autres pays d'Afrique de l'Est et de l'Ouest

Aide aux victimes de la famine en Afrique

Plus de 30 millions de personnes sont menacées par la famine en Afrique de l'Est et de l'Ouest. Caritas les aide à assurer leur survie. Évitons ensemble cette catastrophe humanitaire – unissons-nous contre la faim.

 

« Nous ne mangeons plus qu’une fois par jour et les rations ont diminué », témoigne Bokaye Abduba Jarso. Cette veuve de 56 ans vit avec ses cinq enfants dans le village de Guyo Huka, au sud de l'Éthiopie. Voici peu, leurs dix vaches et leurs cinq chèvres leur fournissaient encore suffisamment de lait et de viande. La famille exploitait une parcelle de terrain fertile où elle cultivait des haricots et du maïs. Aujourd’hui, la famine sévit. « C’est devenu incroyablement dur de survivre ici. »

Pas de pluie, une invasion de criquets et une flambée des prix

En automne 2022, pour la quatrième fois de suite, la saison des pluies n’a pas eu lieu. Le sol s'est desséché, les plantes ont jauni et le bétail a dépéri. La pire sécheresse depuis plus de 40 ans résulte du réchauffement climatique qui frappe de plein fouet les plus pauvres. À ce fléau sont venues s’ajouter des nuées de criquets qui ont anéanti champs et pâturages.

Selon les estimations de l'ONU, plus de 30 millions de personnes souffriront de la faim cette année en Afrique de l'Ouest et de l'Est. Un million risquent fort d’en mourir. Et voilà que s’y ajoute encore la guerre en Ukraine qui provoque des difficultés d'approvisionnement et une flambée des prix.

 
Aide aux victimes de la famine en Afrique
Bokaye Abduba Jarso s’inquiète beaucoup pour la survie de ses enfants. © Ayaana Publishing PLC
Dans le village de Guyo Huka où vit Bokaye, la faim gagne du terrain.
«C'est à peine si je parviens à fournir un repas par jour à ma famille», déclare Guyo Dabiso, un villageois.
Tous ses animaux sont morts.
Ensane Aga, du village voisin, a elle aussi perdu toutes ses vaches.
Avant, elle labourait la terre avec ses bœufs et plantait du maïs, des haricots et des légumes.
Elle garde les quelques chèvres qui lui restent comme la prunelle de ses yeux.
Les marmites de Dabo Dido Milche restent également vides. Elle a six enfants à nourrir.
1 / 8
Bokaye Abduba Jarso s’inquiète beaucoup pour la survie de ses enfants. © Ayaana Publishing PLC
Dans le village de Guyo Huka où vit Bokaye, la faim gagne du terrain.
«C'est à peine si je parviens à fournir un repas par jour à ma famille», déclare Guyo Dabiso, un villageois.
Tous ses animaux sont morts.
Ensane Aga, du village voisin, a elle aussi perdu toutes ses vaches.
Avant, elle labourait la terre avec ses bœufs et plantait du maïs, des haricots et des légumes.
Elle garde les quelques chèvres qui lui restent comme la prunelle de ses yeux.
Les marmites de Dabo Dido Milche restent également vides. Elle a six enfants à nourrir.
 

L'aide d’urgence de Caritas

Pour que la population locale survive et puisse assurer son alimentation, Caritas et ses organisations partenaires assurent l'aide d'urgence dont la population a impérativement besoin en Éthiopie, mais aussi dans d'autres pays d'Afrique de l'Est et du Sahel, lourdement affectés par la catastrophe :

  • La plupart des gens vivent de l’élevage. Caritas aide les bergers à assurer la survie de leur troupeau. Nous mettons à disposition des compléments de fourrage, traitons et vaccinons les vaches et les chèvres affaiblies et malades.
  • La distribution de semences de maïs, de sorgho ou d'oignons résistant à la sécheresse, ainsi que d'autres produits agricoles, contribue à ce que les bénéficiaires puissent rapidement obtenir à nouveau des récoltes suffisantes pour survivre malgré la sécheresse.
  • Grâce à une aide financière d’urgence, les intéressé-e-s peuvent rapidement  couvrir leurs besoins les plus pressants, veiller à leur protection et restaurer leurs moyens de subsistance.
  • La formation est aussi un facteur important : les familles de petits paysans apprennent à mieux s’adapter au changement des conditions climatiques. Elles se familiarisent à des méthodes agricoles modernes et adaptées au climat et optimisent leurs pratiques pour la production de fourrage.

Aidez-nous. Merci de votre générosité.

 

Votre don

 

L'aide d'urgence en Éthiopie est soutenue par la Chaîne du Bonheur.

 

Carte : Projets que Caritas réalise en ce moment pour lutter contre la faim (choix)

 

Cliquez sur le fanion rouge pour plus d’informations.

 

En savoir plus et soutenir notre action

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS