Navigation mit Access Keys

 
Bangladesh

Aide aux Rohingyas réfugiés au Bangladesh

Près d'un million de Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh pour échapper à la violence et à l’oppression dont ils sont victimes au Myanmar. Leur situation est précaire. Caritas Suisse assure une aide d’urgence pour plus de 43 000 réfugiés. 

 

Le quotidien des Rohingyas au Myanmar est marqué depuis des dizaines d'années par l'oppression, l'exclusion et la violence. La dernière attaque de l’armée date de la fin août 2017. Elle a provoqué un exode massif au Bangladesh et près d'un million de personnes, avant tout des femmes et des enfants, ont alors cherché refuge dans la région frontalière près de Cox's Bazar, dans le district de Chittagong, au sud-est du Bangladesh. Ces réfugiés sont sévèrement traumatisés par les violences subies au Myanmar et ont tout perdu.

Mais au Bangladesh aussi, leur situation est catastrophique. Soumis à des règles strictes, les réfugiés n’ont pas le droit de travailler, ni de se déplacer librement. La plupart vivent dans une extrême promiscuité et beaucoup de familles doivent dormir dehors ou dans des tentes de mauvaise qualité. Les conditions d'hygiène sont lamentables. Il n’y a pas d'eau courante, ni même d’eau potable, et les installations sanitaires font cruellement défaut partout. Des trafiquants d'êtres humains profitent de la situation. "Les femmes et les filles en particulier sont exposées à de gros risques, déclare Amrita Rozario, collaboratrice de Caritas Suisse au Bangladesh. Les besoins sont immenses.»

 

Galerie photos

 

L'aide de Caritas Suisse

Caritas Suisse a démarré dans le camp de Kutupalong deux projets pour un budget global de 1,3 million de francs. En collaboration avec Caritas Bangladesh et avec le soutien de la Chaîne du Bonheur, elle distribue du gaz pour que les familles puissent préparer des repas sans devoir passer des heures à chercher du bois dans les alentours. En raison de la déforestation, elles ne vont de toute façon pas pouvoir continuer longtemps à le faire. Les familles reçoivent aussi des lots d'articles d'hygiène comportant des récipients d'eau et des gobelets, des produits de nettoyage, des affaires de toilette, en particulier pour les enfants et des articles d'hygiène pour les femmes et les filles. Nous distribuons en outre du matériel permettant de recycler les déchets dans le camp. Des cours d'hygiène, ainsi que des formations sur l'utilisation correcte des matériaux distribués, complètent ces mesures.

Caritas Suisse investit aussi dans les infrastructures. Pour améliorer durablement et de façon significative la situation en matière d'hygiène, nous réparons 150 puits, 135 latrines et 120 lavoirs avec l'aide d'artisans locaux et apprenons aux habitants du camp à les entretenir. Nous consolidons en outre le terrain et construisons 85 huttes provisoires d'une durée de vie d'environ trois ans. Contrairement aux huttes provisoires actuelles, celles-ci résistent à des tempêtes de faible intensité.

Les diverses mesures créent des revenus pour 140 familles rohingyas et bangladaises. Elle bénéficient au total à 43 715 réfugiés.

 

L'aide du réseau de Caritas

Caritas Bangladesh par ailleurs approvisionne des réfugiés rohingyas avec le soutien de Caritas Suisse et d’autres organisations membres du réseau international de Caritas dans la région de Cox's Bazar et dans d’autres régions. Elle distribue de la nourriture et des articles ménagers, de la vaisselle, des bâches et des couvertures à des milliers de familles. Elle fournit également des kits d'hygiène, des savons, des jerricans d'eau, des seaux et d'autres articles hygiéniques. L’aide de Caritas Bangladesh atteint près de 250 000 personnes.

 

Caritas sur place

 

20 mai 2018 : Fabrice Boulé, responsable de la communication pour la Suisse romande, est à Cox's Bazar et témoigne de la situation sur place.

 

Toujours plus de personnes fuient le Myanmar pour le Bangladesh. Pour étendre son aide, Caritas Suisse a besoin de vous. Un grand merci pour votre don sur le compte 60-7000-4 (mention : Rohingyas).

 

Votre don

 

  

 

Contenu de replacement