Navigation mit Access Keys

 
Grèce

Aide pour les réfugiés en Grèce

Depuis 2015, plus de deux millions de personnes sont venues chercher protection en Europe. Beaucoup avaient fui la guerre en Syrie. Mais en Europe, ces réfugiés vivent souvent dans des conditions misérables. Caritas Suisse soutient les réfugiés en Grèce en leur fournissant une aide d’urgence.

 

Jamais, depuis la Seconde Guerre mondiale, il n’y avait eu un tel afflux de réfugiés cherchant asile en Europe. Selon le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, plus de 2,9 millions de personnes ont demandé l’asile dans les pays européens entre 2015 et 2017. La plupart des réfugiés sont venus de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak et sont arrivés en Europe par la Méditerranée. En raison de sa situation géographique, la Grèce compte un nombre particulièrement élevé de réfugiés : les chiffres officiels font état de plus de 47 000 réfugiés actuellement enregistrés en Grèce. Plus de la moitié d’entre eux sont des femmes et des enfants.

La Grèce en fait beaucoup, mais cela ne suffit pas

La Grèce, qui lutte massivement contre la crise financière depuis 2010, n’arrive pas à faire face à la multiplicité des tâches nécessaires aux nombreux arrivants. Le pays est débordé par les tâches d’enregistrement, de logement et de prise en charge des réfugiés. Bien que les autorités grecques, les ONG et les volontaires grecs ou venus d’autres pays travaillent sans relâche pour améliorer la situation, les nécessités ne diminuent pas. Les personnes n’ont toujours pas accès à des hébergements sûrs et de nombreux réfugiés se retrouvent sans soins médicaux et psychologiques. Ils connaissent trop peu leurs droits et ne savent pas où trouver de l’aide.

 

Impressions de la Grèce

 

L’aide de Caritas en Grèce

En collaboration avec sa partenaire Caritas Grèce, Caritas Suisse aide les réfugiés d’Athènes à améliorer leurs conditions de vie : 

 
  • Hébergements sûrs et repas chauds : Caritas offre un hébergement sûr et des repas chauds aux requérants d’asile particulièrement vulnérables, comme les familles avec de jeunes enfants, les femmes enceintes et les femmes voyageant seules. De plus, elle loue des immeubles d’habitation vides à Athènes et les reconstruit pour répondre aux besoins de ces personnes.

  • Soutien médical, juridique, social et psychologique et prise en charge des enfants : Quels sont mes droits ? Qui peut m’aider si j’ai une urgence médicale ? Ce genre d’information fondamentale fait défaut à beaucoup de réfugiés en Grèce. Dans les centres sociaux gérés par Caritas à Athènes, les gens reçoivent des réponses à leurs questions et obtiennent un soutien dans leur vie quotidienne. Des travailleuses et travailleurs sociaux, des juristes, des psychologues, des traducteurs et des jardinières d’enfants accueillent chaque jour les réfugiés, les aident à mieux comprendre leur pays d’accueil et à acquérir des notions de la langue ; ils leur fournissent un soutien moral et les conseillent dans leurs démarches de demande d’asile en Grèce, les aident à retrouver les membres de leurs familles ou à s’installer dans d’autres pays d’Europe. En outre, Caritas propose des services de prise en charge des enfants et une aide à l’intégration sur le marché du travail. Lorsqu’elle ne peut offrir certains services, Caritas renvoie les personnes vers d’autres organisations qui peuvent les aider. Les requérants reçoivent ainsi une aide globale et individuelle.
 

Caritas Suisse fournit une aide d’urgence et de survie aux personnes déplacées en Europe pour un montant total d’environ six millions de francs. Elle est soutenue par Caritas Allemagne, Caritas Autriche, Cafod, Caritas Portugal, la Chaîne du Bonheur, la DDC et le Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères.

Caritas apporte également une aide dans les pays d’origine

 

Contenu de replacement