Lutter contre la pauvreté par l’intégration professionnelle

Observations de Caritas sur la politique de lutte contre la pauvreté 2017

 

La pauvreté n’est plus un sujet tabouen Suisse. Pourtant, un monitorage national analysantsystématiquement la situation de la pauvreté et désignantles actions à mener d’urgence fait défaut dansnotre pays. Pour la sixième fois d’affilée, Caritas faitdonc rapport sur un thème de politique de lutte contre lapauvreté, cette année sur l’intégration professionnelle. Le travail est un élément central de la lutte contre lapauvreté. Les personnes actives sont nettement moinsmenacées de tomber dans la précarité. L’intégrationprofessionnelle durable joue par conséquent un rôle clédans la lutte contre la pauvreté. De nombreux acteurss’engagent dans ce domaine, les cantons y jouant unrôle primordial. Caritas a pour cette raison cherché àconnaître l’implication des cantons dans l’intégrationprofessionnelle.La présente analyse montre que l’engagement stratégiquedans l’intégration professionnelle varie fortementd’un canton à l’autre. Seuls six cantons disposent pourl’heure de stratégies cantonales d’intégration professionnelle. Le plus souvent, elles se centrent exclusivementsur l’insertion (ou la réinsertion) des chômeurs,des jeunes adultes en particulier, des chômeurs delongue durée ou des personnes issues de la migration. Le contexte général nécessaire pour une intégrationprofessionnelle, comme l’amélioration de lasituation des travailleurs pauvres (working poor) ou demeilleures possibilités de concilier travail et famille,est souvent oublié par les cantons. Six d’entre euxont des approches stratégiques d’intégration professionnelle,disposent donc de rapports sur la pauvretéet / ou définissent des objectifs dans ce sens dans leurprogramme de législature. Les 14 cantons restants nedisposent que de structures de base, à savoir la collaborationinterinstitutionnelle et les programmes d’intégrationcantonaux.Si l’on entend concrétiser les potentialités, donc luttercontre la pauvreté par l’activité lucrative, il faut desstratégies cantonales d’intégration professionnellesous-tendues par des analyses de situation, définissantdes objectifs, en tirant des mesures adéquates etcontrôlant régulièrement l’efficacité de ces dernières.Une perspective de politique de lutte contre la pauvretégarantit de ne pas oublier, à côté de l’insertion (ou dela réinsertion) sur le marché du travail, les conditionsde travail fondamentales et le contexte général nécessaire. L’importance d’une formation initiale et continuequalifiante, indépendante de l’âge, et des questionsd’insertion sociale ne cesse de croître dans le contextede la numérisation.

 

Download

  • Monitoring pauvreté 2017 : Lutter contre la pauvreté par l’intégration professionnelle
    Format de fichier: pdf / 406 Ko
    La pauvreté n’est plus un sujet tabou en Suisse. Pourtant, un monitorage national analysant systématiquement la situation de la pauvreté et désignant les actions à mener d’urgence fait défaut dans notre pays. Pour la sixième fois d’affilée, Caritas fait donc rapport sur un thème de politique de lutte contre la pauvreté, cette année sur l’intégration professionnelle. Le travail est un élément central de la lutte contre la pauvreté. Les personnes actives sont nettement moins menacées de tomber dans la précarité. L’intégration professionnelle durable joue par conséquent un rôle clé dans la lutte contre la pauvreté. (juin 2017) Download
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS