Navigation mit Access Keys

 

Sept ans de guerre en Syrie

La souffrance des habitants de Syrie est sans fin. La guerre entre dans sa huitième année. Aujourd’hui encore, des centaines de milliers de personnes se retrouvent sur les routes, alors que d’autres ont perdu tous leurs moyens de subsistance déjà depuis des années. Nous ne pouvons pas détourner le regard. 

 
Vidéo de Fabian Biasio (Lucerne)
 

« Cette mère n’a qu’un seul souhait : pouvoir enfin mener une vie normale. Elle a surtout besoin d’espoir.» C’est ce que rapporte le directeur de Caritas Hugo Fasel après avoir rendu visite à cette mère syrienne qui vit seule avec ses enfants dans la ville dévastée de Homs. En février 2018, il était en Syrie, au Liban et en Jordanie – et en est revenu bouleversé.

Le retour à la normale est plus éloigné que jamais pour les Syriennes et les Syriens. Alors que les forums diplomatiques échouent les uns après les autres à amener les parties adverses à la table des négociations, les lignes du conflit s’opacifient de plus en plus. Pour la population, cela signifie que les conditions de sécurité ne sont pas près de s’améliorer.

La détresse est immense

Sous les bombardements, des personnes craignent pour leur vie, jour après jour ou partent rejoindre les colonnes de déplacés qui vivent sans toit, sans eau, ni nourriture. Même dans les régions du pays qui ne sont pas (plus) directement en proie aux combats, ainsi qu’en Jordanie et au Liban voisins, les Syriennes et les Syriens luttent toujours pour survivre. Ayant perdu leur source de revenu et leurs biens, ils sont face au néant.

En Syrie, 13,1 millions de personnes sont tributaires d’une aide humanitaire. Soit deux tiers de la population. S’y ajoutent 5,5 millions de personnes qui ont fui dans les pays voisins. Les approvisionner toutes et tous et leur offrir une perspective d’avenir reste l’un des plus grands défis de la guerre. Nous devons plus que jamais aider les habitant-e-s de Syrie, mais aussi des pays voisins (Jordanie et Liban) à le relever.

Assurer les besoins de base, investir dans la formation et des possibilités de travail

Dans chacun des trois pays, Caritas aide les personnes dans le besoin à assurer leurs besoins de base tels que nourriture, logement sûr ou soins médicaux. Plus le conflit s’éternise, plus il importe de mettre en place une aide durable et systémique. C’est pourquoi Caritas favorise la formation des enfants de réfugiés au Liban et crée des possibilités de revenu pour les réfugiés en Jordanie, afin de leur permettre de recouvrer leur indépendance.

Découvrez quels sont les besoins les plus impérieux des personnes concernées, ce que nous faisons précisément et comment vous pouvez nous y aider.

 
[Übersetzen auf Français] Erfahren Sie, welches die dringendsten Nöte der Menschen sind, was wir genau tun, und wie Sie helfen können
 
 
 

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS