Navigation mit Access Keys

 

La situation des familles monoparentales

 

Les familles monoparentales sont plus fréquemment touchées par la pauvretè

  • En Suisse, une famille monoparentale sur six est touchée par la pauvreté. Comparativement à l’ensemble de la population, les familles monoparentales sont presque deux fois plus nombreuses à être touchées par la pauvreté.
  • Les familles monoparentales représentent près de 20 % des cas de l’aide sociale. De plus en plus d’enfants grandissent dans une famille monoparentale – généralement avec leurs mères.
  • Il y a environ 200 000 familles monoparentales en Suisse. Une famille sur six est donc monoparentale (16,6 %).
  • Dans les régions urbaines, le taux des familles monoparentales se situe au-dessus de la moyenne suisse (p. ex. Bâle-Ville, 24 %), dans les régions rurales, ce taux est inférieur (p. ex. Schwyz, 13 %).
  • Depuis 1970, le nombre de familles monoparentales a doublé.
  • Dans 86 % des cas, les enfants vivent avec leur mère.

Les parents de familles monoparentales travaillent plus que la moyenne

  • Beaucoup de parents de familles monoparentales sont pauvres en dépit du fait qu’ils exercent une activité rémunérée. Le taux de pauvreté parmi les personnes exerçant une activité rémunérée est de 3,5 %. S’agissant des familles monoparentales, ce taux est quatre fois plus élevé puisqu’il est de 12,7 %.
  • Les mères seules exercent plus souvent une activité rémunérée que les autres mères. Au fur et à mesure que les enfants grandissent, le taux d’activité des mères augmente, et celui des mères seules augmente plus que la moyenne des autres mères.
  • En moyenne, les mères seules dont les enfants ont moins de six ans travaillent 17 heures par semaine dans un emploi rémunéré et 54 heures par semaine aux tâches familiales et ménagères. La charge totale de plus de 70 heures est la valeur maximale statistique.
  • 16 % des mères seules sont touchées par le sous-emploi. En comparaison, dans la population globale, 6,4 % des personnes sont touchées par le sous-emploi (en ce qui concerne les hommes, l’échantillonnage est trop petit pour qu’on puisse en tirer des assertions). Ces mères seules souhaitent augmenter leur temps de travail, mais elles ne le peuvent pas, car elles ne trouvent pas d’emploi adapté à leurs horaires familiaux.

Les chiffres de la pauvreté sont tirés de la statistique de l’Enquête sur les revenus et les charges des ménages en Suisse (Statistics on Income and Living Conditions, SILC) de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Protéger les familles monoparentales de la pauvreté

Surmonter la pauvreté des familles monoparentales : la nécessité d’agir 

Contenu de replacement