L’Afrique ‒ pour un partenariat d’égal à égal

D’un côté un continent marqué par la pauvreté et les catastrophes, de l’autre les paysages idylliques de la savane : aujourd’hui, notre regard sur l’Afrique n’est que trop souvent marqué par les stéréotypes. Caritas veut remettre en cause ces clichés et suivre un nouveau chemin, en partenariat avec les habitants et les pays d’Afrique.

 

Qui ne les a pas déjà vues, ces photos de girafes dans la savane au coucher du soleil ? Et celles de la famine et de la guerre en Somalie, au Nigeria ou au Soudan ? Il n’y a aucune autre région du monde avec laquelle nous entretenons des rapports aussi ambigus, aussi chargés de clichés, qu’avec l’Afrique, mêlant rêve et catastrophes. 

Mais avez-vous une image précise du centre-ville de Nairobi, d’Addis-Abeba ou d’une autre mégapole africaine ? Savez-vous qu’en 2018, six des dix économies nationales affichant la croissance la plus rapide se trouvaient en Afrique ? Et que la plus grande partie de la migration africaine a lieu sur le continent même ?

À cela s’ajoute que nous avons tendance à considérer l’Afrique sub-saharienne comme un tout. Or les différences climatiques, démographiques, politiques, sociales et géographiques entre l’Éthiopie et la Guinée, ou entre le Tchad et l’Afrique du Sud sont immenses, ce qui fait dire à Ruedi Küng dans l'Almanach Politique du développement 2020 de Caritas : « L’Afrique existe et n’existe pas. »

Reconsidérons l’image que nous avons de l’Afrique. Apprenons-en davantage sur ce continent complexe et multiple ! C’est la condition de base pour un partenariat vraiment équitable avec les États africains et les personnes qui y vivent.

 

De l’exploitation au partenariat

L’attitude actuelle de la Suisse officielle vis-à-vis de l’Afrique subsaharienne est elle aussi unilatérale et présente de graves manquements.

  • Quand il est question de l’Afrique, c’est généralement dans le seul but d’empêcher la migration. Car celle-ci est perçue uniquement comme une menace et non comme une chance.
  • Les pays africains jouent un rôle primordial pour la Suisse en tant que principale place de négoce des matières premières au monde. Notre pays renonce à imposer des règles claires et transparentes aux multinationales. Il contribue ainsi à la corruption, aux violations des droits humains, aux dommages environnementaux et à l’évasion fiscale, et ternit sa réputation.
  • Le réchauffement climatique causé en grande partie par les pays du Nord, dont la Suisse, représente un immense défi pour l’Afrique. La Suisse a le devoir de soutenir globalement les pays africains. Elle doit y consacrer nettement plus d’argent qu’aujourd’hui. 

L'Afrique est en pleine mutation et, dans le même temps, la Suisse souhaite concentrer davantage sa coopération au développement sur l'Afrique dans les années à venir. Cela crée des opportunités qu'il faut saisir. Le moment est venu d’adopter à l’égard de l’Afrique une stratégie globale qui rende possible un vrai partenariat d’égal à égal avec les pays africains.

 

L’engagement de Caritas en Afrique

Au Sahel et en Afrique de l’Est, Caritas Suisse collabore avec des partenaires locaux qui développent et transforment des produits agricoles avec les paysans. Mais le thème du revenu n’est qu’une priorité parmi d’autres. Nous aidons également les populations à s’adapter au changement climatique. Et nous protégeons aussi les migrants. Pour chacune de ces trois thématiques, Caritas Suisse travaille en priorité avec les plus pauvres. 

 
 

...par exemple Lilian et Augustin en Ouganda

À cause de la guerre civile qui a déchiré l’Ouganda, Lilian et Augustin Ariokot ont dû enterrer leur espoir d’acquérir une bonne formation. Leur quotidien était marqué par le chômage et la pauvreté. Caritas les a aidés à développer leur élevage de poules et à systématiser les ventes. Et le couple a appris à appliquer des techniques agricoles durables, à cultiver des plantes résistant au climat et à diversifier les cultures. Ils peuvent ainsi s’assurer un revenu durable.

 

Votre don

 

En savoir plus

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS