Crise du coronavirus en Suisse

Anna F. : quand le peu qui vous reste vous échappe

 

Anna F.* vit seule avec sa fille de 7 ans dans un petit deux-pièces. Cette femme de 34 ans ne peut pas compter sur le père de l’enfant. Alors qu’il payait autrefois la pension alimentaire de façon irrégulière, il a totalement cessé de le faire depuis deux ans. L’école et la garderie donnent à Anna un peu de temps pour faire des ménages pour un salaire horaire.

La Suisse apprend à vivre sans argent liquide.
Rien de nouveau pour Anna F. : elle compte déjà chaque franc depuis 3 ans.


Elle ne redoute aucun effort, mais ne vit qu’avec le minimum vital. Le pire est que l’on fait moins appel à elle depuis le début de la crise du coronavirus en mars de cette année. Anna a vu fondre le petit revenu dont elle et sa fille ont impérativement besoin. Elle en perd le sommeil. 

En ces temps difficiles, la petite famille peut compter sur l’aide de Caritas : des bons alimentaires et une aide financière transitoire ont atténué la précarité de ses conditions de vie. La situation reste tendue, mais Anna envisage à nouveau l’avenir avec confiance.

 

Votre don

 
 

*Protection de la personnalité : nom et image ont été modifiés

 
 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS