La crise du coronavirus accroît la pauvreté

 

Roberto, Lars et Anna - trois des plus de 1,2 million de personnes en Suisse qui vivaient déjà avant la crise du coronavirus avec le minimum vital. Ce que la crise nous a récemment appris est pour eux une amère réalité depuis longtemps. Le Covid-19 aggrave encore leur situation. Soyons à leurs côtés et donnons-leur un signe d'espoir !

 

Votre don

 

Lars M.* (13 ans) sait depuis longtemps ce que c'est que de ne pas pouvoir aller au stade : la petite rente accident de la Suva suffit tout juste à les faire vivre, lui et son père. Ce passionné de hockey n’a encore jamais pu aller voir un match avec ses copains.

Roberto S.* (53 ans) cherche un emploi fixe depuis quatre ans. Il ne renonce pas, mais après plus de 100 lettres de refus, il est complètement découragé. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, il a encore plus de peine à trouver des petits boulots.

Quant à Anna F.* (34 ans), elle élève seule sa fille de 7 ans. Le père ne paie plus la pension alimentaire. L'école et la garderie laissent à Anna un peu de temps pour faire des ménages pour un salaire horaire. Mais depuis le début de la crise du coronavirus, on fait moins appel à elle. Son petit revenu fond dangereusement.

Les plus vulnérables sont les plus durement touchés

Dans les situations de crise, ce sont les membres les plus faibles d'une société qui souffrent le plus. C'est également le cas avec la pandémie de coronavirus, comme le montrent clairement les nombreuses demandes d'aide adressées à Caritas. Un nombre toujours plus important de personnes se trouvent dans une situation désespérée suite à l’annulation de mandats ou à cause du chômage partiel, par exemple.

Exprimez votre solidarité par un don

Engagez-vous avec Caritas, tout spécialement pendant la crise, pour que les plus pauvres ne soient pas oubliés. Aidez-nous, avec les Caritas régionales

  • à soutenir les personnes par un service de conseil professionnel ;
  • à verser des aides transitoires, afin de pouvoir payer un arriéré de loyer ou la visite médicale d’un enfant ;
  • à permettre des achats à prix réduit dans les Épiceries Caritas ;
  • à faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de pauvreté par de nombreux projets à moyen terme.
 
 
 
 
 

La plus grande opération d’aide de Caritas en Suisse pour plus de 100 000 personnes

Avec le soutien de la Chaîne du Bonheur, Caritas Suisse et les Caritas régionales ont pu aider à ce jour plus de 14 000 personnes avec des aides transitoires uniques sous forme de paiements directs. L’aide est dispensée à titre subsidiaire. Nous avons conseillé plus de 10 000 personnes, les avons rendues attentives aux différentes possibilités d’aide et les avons orientées vers les bons services.

Les 21 Épiceries Caritas ont distribué 31 000 bons d’achat d’une valeur de 10 francs et elles ont encore réduit les prix des aliments de base. Depuis que le port du masque est obligatoire dans les transports publics, les clients des Épiceries Caritas en reçoivent un gratuitement à chacun de leur passage. Les Épiceries ont distribué un demi-million de masques à ce jour.

Environ 78 000 personnes bénéficient des projets régionaux pour répondre aux besoins spécifiques des personnes en détresse à cause de la crise.

À ce jour, l’aide totale de Caritas s’élève à 12,2 millions de francs, dont 9,7 millions proviennent du soutien considérable de la Chaîne du Bonheur.

 

L'actualité

 
 

Votre don

 

*Protection de la personnalité : tous les noms et images ont été modifiés

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS