Navigation mit Access Keys

 

Appel contre la faim et la pauvreté

Le Conseil fédéral, contrairement à ses promesses, entend opérer des coupes claires dans la lutte contre la pauvreté dans les pays du Sud. C’est inacceptable ! « L’Appel contre la faim et la pauvreté » invite le Conseil national et le Conseil des États à s’engager pour une Suisse ouverte au monde et à étendre la coopération au développement. 

 

Le succès des années de travail de pionnier de la Suisse dans la lutte contre la faim et la pauvreté est en danger : le Conseil fédéral entend opérer des coupes claires dans la coopération bilatérale au développement. Pourtant, le gouvernement suisse a promis à plusieurs reprises d’allouer 0,7 % du revenu national brut au développement. Il est inacceptable qu’un pays riche comme la Suisse économise dans le combat à long terme contre la pauvreté, alors que des gens sont obligés tous les jours de quitter leur pays, faute de perspective.

La Suisse ne doit pas être présente seulement dans les situations d’urgence. Notre tradition humanitaire exige aussi que nous nous engagions dans la construction de sociétés justes et des États de droit, et que nous soutenions les efforts internationaux pour une vie dans la sécurité, la liberté et la dignité. Au lieu d’épargner au mauvais endroit, la Suisse doit aider à atteindre les objectifs de l’ONU pour le développement durable, auxquels le Conseil fédéral a souscrit en automne 2015.

Dans les semaines à venir, nos parlementaires vont décider de l’avenir de la coopération au développement. « L’Appel contre la faim et la pauvreté » invite le Parlement à s’engager pour une Suisse ouverte au monde et à étendre la coopération au développement.

L’Appel lancé le 30 mars 2016 est une campagne commune de 45 organisations non gouvernementales suisses, dont Caritas Suisse, et il est soutenu par plus de 50 signataires issus de la politique, l’économie, la science, les médias, la culture, la musique, et le sport, ainsi que par les cercles engagés de la politique du développement et de l’humanitaire.

Signez l’appel!

Contenu de replacement