Pourquoi faire don de vêtements ?

Durabilité sociale - Service de presse 06/2021

Déposer des vêtements dans un conteneur de collecte proche revient à s’engager socialement et à contribuer à la durabilité et à la protection de l'environnement et du climat. Les vêtements acquièrent ainsi une seconde vie. Grâce au mouvement pour le climat, les boutiques de seconde main sont devenues modernes et tendance. Et le potentiel est loin d'être épuisé.

Blog: Pourquoi faire don de vêtements ?Les vêtements font partie de notre identité. Bien des choses ont changé dans le monde de la mode ces dernières années : les nouvelles tendances se succèdent à un rythme plus soutenu, raison pour laquelle on parle de mode éphémère. Une révolution a eu lieu dans les matériaux utilisés pour la confection des habits. En parallèle, la prise de conscience des problèmes écologiques s’est nettement accrue. Le mouvement pour le climat pose des questions critiques sur notre comportement de consommateur et nous invite à respecter la nature.

Chaque vêtement est synonyme d’épuisement de ressources rares. Les pièces d’habillement sont souvent transportées tout autour du globe. Une grande partie d’entre elles est en effet produite dans les pays asiatiques, au Bangladesh par exemple, puis expédiée par bateau vers les marchés européens. En utilisant nos vêtements de manière plus écologique, nous pouvons donc apporter une contribution majeure à la protection de l'environnement et de la nature. Il vaut la peine de réfléchir à ce que nous faisons de nos habits et à notre manière de les utiliser.

Donner une seconde vie aux vêtements

Nos habitudes de consommation ont fortement changé ces dernières décennies : nous ne portons pratiquement plus nos habits jusqu'à ce qu'ils soient « râpés jusqu’à la corde », c'est-à-dire usés, décolorés, déchirés ou complètement souillés. Si nous ne jetons pas les vêtements en bon état comme de simples déchets, mais les déposons dans le conteneur collecteur le plus proche, ils pourront être réutilisés. Faire don d’habits, c’est leur donner une seconde chance et donc une seconde vie ! Ils sont remis en vente, ce qui prolonge considérablement leur durée de vie utile. Ils restent dans le cycle des marchandises, ce qui contribue de manière significative à la protection de la nature. Il est alors inutile de produire un nouveau vêtement supplémentaire : des habits déjà portés sont réutilisés. Les vêtements de seconde main préservent l'environnement, acquièrent une durée de vie prolongée et répondent également à notre désir de porter « quelque chose de différent ».

Écologique et social

Depuis des années, Caritas Suisse gère une centrale de vêtements occupant une trentaine de collaborateurs. Elle a disposé des conteneurs en divers endroits de Suisse centrale et collecte ainsi un volume d’habits de près de 700 tonnes par an. Les vêtements collectés sont transportés à Emmen. Là, les marchandises rassemblées sont triées et traitées. Puis un assortiment tenant compte des besoins de la clientèle est constitué avec les différentes pièces d’habillement qui sont ensuite vendues dans diverses boutiques de seconde main. Les vêtements collectés qui ne sont pas proposés à la vente dans nos magasins sont remis à des designers et à des artistes suisses et leur servent à créer du nouveau. Les habits restants inutilisables par la centrale sont livrés à des partenaires étrangers de Caritas, en Europe de l'Est. Des personnes en situation de pauvreté en bénéficient alors également.
Pour certaines de ses activités, la centrale occupe des personnes issues du second marché du travail et des programmes sociaux. Elles reçoivent un salaire qui leur garantit des conditions d’existence convenables. Les revenus de l'activité de seconde main sont utilisés pour l'insertion de personnes qui, autrement, seraient sans emploi. La centrale de vêtements parvient de cette manière à concilier des objectifs écologiques et sociaux.

Chaque don de vêtements est synonyme de durabilité sociale

Des critères écologiques, sociaux et économiques doivent être remplis afin de répondre à l'exigence de durabilité. Comme la centrale de vêtements travaille efficacement et réalise un petit bénéfice chaque année, elle respecte également le critère de rentabilité. Chaque don de vêtements représente donc une contribution à la durabilité globale, et les bénéfices sont entièrement reversés aux projets sociaux de Caritas Suisse.

Faire don de vêtements, c’est contribuer significativement à l'intégration, à la lutte contre la pauvreté et à la durabilité écologique.

Photo : Caritas Suisse