Perspectives de vie malgré l’exil

On estime que 272 millions de personnes réfugiées ou migrantes vivent en dehors de leur pays d’origine. Les raisons pour lesquelles elles ont dû quitter leur pays sont nombreuses : la guerre, les catastrophes, le manque de moyens de subsistance ou l’extrême pauvreté. Ces personnes sont souvent exposées à des dangers et manquent de tout. Elles sont constamment menacées d’exploitation et de discrimination.

Les personnes en exil ont besoin d’un abri sûr, de nourriture, de produits de première nécessité, ainsi que d’une protection et d’un soutien juridique. Si elles ne peuvent pas rentrer chez elles rapidement, elles doivent avoir la possibilité de se former et de travailler. À plus long terme, l’intégration sociale et économique leur permet de se construire une vie autonome. 

 

Nos projets offrent une protection aux personnes en exil et créent de nouvelles perspectives de vie.

 

Exemples de projets de Caritas Suisse

 
 
 

Une aide efficace

 

Ukraine : Volodymyr Romanchenko (43 ans) et sa famille. Après qu’une bombe a détruit leur maison, ils se sont réfugiés dans le sous-sol d’un hôtel. Mais ce n’était pas une solution à long terme, et ils ont fui Marioupol à pied. Traumatisés et marqués par les épreuves, ils trouvent refuge dans un centre Caritas pour personnes déplacées. Là, ils ont un endroit où dormir, quelque chose à manger et peuvent réfléchir à la suite des événements.

 

Plus d'informations

 

Quand la pauvreté montre son visage - les portraits