Un revenu pour Martina et Mariata – et un nouveau chemin pour leur village

Martina et Mariata ont perdu leurs maisons et tout ce qu’elles possédaient lors du tsunami et du tremblement de terre qui ont frappé l’île de Sulawesi en Indonésie. Toutes deux sont veuves et doivent subvenir elles-mêmes à leurs besoins. Les deux amies participent avec enthousiasme au projet cash-for-work de Caritas qui leur procure provisoirement un revenu.

Blog indonésie : Un revenu pour Martina et Mariata – et un nouveau chemin pour leur villageLa forêt est dense dans la province de Sulawesi Central. Mais avec leurs bottes en caoutchouc jaunes, Martina (53 ans) et Mariata (60 ans) ne passent pas inaperçues. Les deux amies mettent beaucoup d’énergie à ratisser le sol avec d’autres villageois-e-s. Sous leurs pieds apparaît un nouveau chemin reliant le village de Salua aux champs environnants. Car les secousses ont détruit l’ancien. Les travailleurs et travailleuses sont rétribués par Caritas pour leur engagement. Ils peuvent utiliser cet argent pour couvrir leurs besoins les plus urgents.

Comme la plupart des personnes engagées ici, Martina et Mariata ont aussi perdu leurs maisons et tout ce qu’elles possédaient lors du tremblement de terre et du tsunami. Mais ce n’est pas le premier coup dur que le destin leur a réservé ces dernières années : voici quelque temps, toutes deux ont également perdu leurs maris. C’est pourquoi elles doivent subvenir elles-mêmes à leurs besoins, malgré leur âge assez avancé. 

Un revenu impérativement nécessaire

Martina n’a pas eu d’enfant. Elle vit seule dans une misérable cabane en bois que son beau-fils adoptif lui a construite après le tremblement de terre. Mais elle tient beaucoup à son indépendance : « Je n’aimerais plus être une charge pour mon beau-fils. Le projet de Caritas me permet de percevoir un petit revenu. Je suis heureuse de ce soutien. »

Mariata a sept ans de plus que son amie, mais elle participe elle aussi avec beaucoup d’énergie. Elle vit également dans une très modeste cabane en bois avec ses deux enfants. La famille de Mariata possède un petit terrain où elle cultive du cacao. Mais le tremblement de terre l’a fortement endommagé. Une importante source de revenu a ainsi été perdue. Par chance, il y a le projet de Caritas : « L’argent que je gagne dans le projet cash-for-work me permet de soutenir ma famille. » Une famille qui s’agrandit : Mariata est récemment devenue grand-mère pour la première fois. C’est donc aussi pour l’avenir de sa petite-fille qu’elle travaille dans la forêt de Sulawesi.

Texte : Patricia Kröll et Anna Haselbach, Caritas Suisse
Photo : Martina (à gauche) und Mariata (à droite). © Patricia Kröll
Ce projet «cash-for-work» de Caritas Suisse est soutenu par la Chaîne du Bonheur.

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS