Les listes noires inhumaines sont maintenues

Révision de la loi sur l’assurance-maladie - Service de presse 03/2022

La nouvelle réglementation sur le traitement des personnes qui n’ont pas payé leurs primes d’assurance-maladie est sous toit. Lors de sa session de printemps, le Parlement a éliminé les dernières divergences entre les deux Chambres, et a ainsi décidé de maintenir les listes noires.

Les cantons ont donc toujours la possibilité de tenir des listes noires des personnes qui n’ont pas payé leurs primes d’assurance-maladie et qui ont été poursuivies pour cette raison. Ces personnes ne recevront plus de traitement médical qu’en cas d’urgence.   

Caritas s’est fortement engagée pour l’abolition de ces listes inhumaines et regrette vivement cette décision. D’autant plus que la plupart des cantons les ont jugées inutiles et les ont supprimées. Actuellement, seuls cinq cantons (Zoug, Lucerne, Tessin, Argovie et Thurgovie) tiennent encore de telles listes. 

En revanche, Caritas salue vivement le fait que les jeunes adultes ne soient plus responsables des primes qui n’ont pas été payées par leurs parents tant qu’ils étaient mineurs. Caritas regrette toutefois que la même règle ne s’applique pas aux jeunes adultes en formation. 

Photo : Thomas Plain

L'engagement de Caritas : Lutte contre la pauvreté

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des impôts.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS