Navigation mit Access Keys

 
 

J’ai du temps

En Suisse, seule une infime partie des réfugiés réside dans des centres de la Confédération et des cantons. La majorité d’entre eux vit dans les communes et mène une existence ordinaire.

Dans de nombreuses paroisses, des bénévoles œuvrent en faveur des réfugiés : renseignez-vous directement dans votre commune. Il existe, dans différentes régions, des initiatives qui permettent aux bénévoles de s’engager pour les réfugiés. Liens utiles :

 

J’ai de la place

L’hébergement des réfugiés est en principe une affaire de la Confédération, des cantons et communes.

Si vous désirez mettre à la disposition de réfugiés une chambre ou un appartement, veuillez vous adresser à l’office compétent de votre commune ou canton. Attendez-vous à ce que les démarches y relatives prennent un certain temps.

Caritas Berne est également un point de contact: dans le cadre du projet «Wegeleben», elle cherche des appartements en colocation pour les migrants, dans le service «Wohnen», des studios avantageux et des appartements 1 pièce peuvent être annoncés. L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) cherche également des logements privés :

 

J'ai de l'argent

Donner de l’argent est judicieux, car Caritas apporte l’aide nécessaire aux migrants et réfugiés dans de nombreux pays : Syrie, Irak, Jordanie, Liban, Grèce et d’autres encore. Chaque don est bienvenu :

 

J’ai des habits, des jouets, des couvertures

Les dons en nature ne sont pas appropriés pour les missions à l’étranger, car le transport est très onéreux et la logistique complexe. Les denrées de première nécessité pour l’aide humanitaire sont en général achetées sur place ou dans les pays voisins, pour ensuite être distribuées. Pour une aide effective, les dons en argent sont donc plus judicieux.

Donnez toutefois vos vêtements en bon état à la collecte de textiles. La centrale de tri de Caritas, par exemple, fournit aux réfugiés des habits de seconde main à leur arrivée en Suisse dans les centres de transit. Sont particulièrement recherchés des affaires pour bébé bien entretenues, des habits d'hiver, des chaussures et du linge de maison. Selon les régions, les Caritas régionales reçoivent volontiers des jouets, des articles ménagers, des vélos et des meubles. Veuillez vous adresser à l'organisation de votre région.  

 

J’ai des points cumulus

Offrez vos points cumulus à des réfugiés en Suisse. La Solicarte s’organise en groupes régionaux. Elle a été fondée dans l’est de la Suisse (St-Gall) ; mais il existe actuellement des groupes régionaux dans les cantons de Zurich, Berne, Lucerne, Bâle, Argovie et Tessin. D’autres sont en train d’être planifiés en Suisse romande. Les différents groupes collaborent avec des organisations régionales, qui s’engagent dans les domaines de l’asile et de la migration:

 

Actions sur place ?

Nous recevons régulièrement des demandes de personnes qui souhaitent savoir comment des biens collectés ici dans un cadre privé peuvent être livrés sur place et de manière bénévole. De telles initiatives sont le fruit d'un engagement personnel important, ce que nous reconnaissons. Mais malheureusement, il nous est impossible de soutenir sur le plan organisationnel ou financier des transports d'aide ou des engagements bénévoles privés. Lorsque Caritas met sur pied une aide d'urgence, elle travaille en collaboration avec des organisations partenaires implantées sur place et reconnues par les gouvernements concernés. Ces organisations font appel à des personnes bénévoles de leur propre région. Par ailleurs, acheter sur place les biens nécessaires est la manière la plus efficace de venir en aide aux réfugiés.

 

... et le plus important

Les personnes migrantes sont des êtres humains. Ils sont à la recherche de protection et de perspectives. Engagez-vous concrètement dans votre commune ou votre quartier, afin que les réfugiés se sentent bienvenus. Cherchez le contact avec les gens. Faites preuve de courage civique. Contrez les messages xénophobes.

Contenu de replacement