Navigation mit Access Keys

 

Une maison et la sécurité

Rudra a 71 ans. Elle a dû investir l’argent de la reconstruction de sa maison dans des médicaments chers. En effet, depuis le tremblement de terre, elle ne voit presque plus. Elle vit avec son fils dans un logement provisoire.

Au moment du tremblement de terre du 25 avril 2015, Rudra, 71 ans, avait la visite de ses quatre petits-enfants. Le séisme a complètement détruit sa maison, et les quatre enfants se sont trouvés prisonniers des décombres. C’est presque un miracle qu’ils aient survécu à la catastrophe et encore plus que leur grand-mère soit parvenue à les tirer de là. Mais le séisme a laissé des séquelles à Rudra qui ne sont pas seulement matérielles : « Depuis le séisme, l’état de mes yeux s’est rapidement aggravé et je ne vois presque plus rien », explique-t-elle. Et, après un temps de réflexion : « c’est peut-être dû au fait que j’ai trop pleuré. »

Cette aggravation de son état a obligé Rudra à employer à l’achat de médicaments l’argent qu’elle a reçu du gouvernement pour la reconstruction. Elle n’a plus rien pour la maison et vit dans un abri provisoire avec son fils. « Je voudrais avoir à nouveau ma propre maison, dit-elle. Une maison sûre, dans laquelle mes petits-enfants seront en sécurité. »

Texte: Manuela Brülisauer, Caritas Suisse
Photo: Caritas Suisse

 

Partager cet article

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS