Navigation mit Access Keys

 

«Nous voulons que la paix revienne»

Dans un bâtiment encore en construction, sans crépis, ni portes, ni fenêtres, Ahmed*fait partie de ces centaines de familles syriennes qui ont trouvé refuge à Taalabaya, un village situé à quelques kilomètres de la frontière syrienne dans l’Est du Liban. Ce septuagénaire, ancien carreleur de profession, nous invite à prendre place dans la pièce d’à peine 10 m2 que lui et sa femme occupent depuis trois mois, et nous explique ce qui l’a poussé à s’exiler au Liban.

« Je vivais dans la banlieue de Damas avec ma femme, mes trois filles et leurs familles. Lorsque notre maison a été bombardée, nous étions terrifiés et sommes partis la nuit même. Nous n’avons rien eu le temps de planifier, nous avons fui en état de choc. » Au fur et à mesure qu’Ahmed parle, les souvenirs refont surface et les larmes jaillissent, coulant le long de ses joues. « Vous comprenez, dit-il entre deux soupirs, ce n’est pas seulement le fait d’avoir tout perdu qui fait mal. C’est que cette situation nous a pris ce qui nous est le plus cher, notre dignité. »

 

Retrouver nos vies d’avant

Pour ce réfugié, la douleur se fait sentir chaque jour, car il souffre de ne pouvoir rentrer chez lui. « Nous voulons que la paix revienne pour pouvoir retrouver nos vies d’avant. »

En plus d’une aide alimentaire, de kits hygiéniques et de couvertures, le Centre des Migrants de Caritas Liban, le partenaire local de Caritas Suisse, développe un programme de soutien psychosocial pour les personnes ayant vécu un choc post-traumatique et dont Ahmed pourra bénéficier.

Quoique qu’immatérielle, cette aide est également prioritaire dans les crises humanitaires pour aider les réfugiés à se reconstruire. Car sans traitement, le choc post-traumatique peut laisser des douleurs de l’âme indélébiles et entraver le processus individuel de retour. Sans ce type de soutien, il sera difficile de reconstruire la paix, ce que pourtant tous les réfugiés syriens du Liban, comme Ahmed, souhaitent.

*prénom d’emprunt

Texte: Caritas Suisse / Photo: Propos recueillis par Caroline Nanzer

 

Partager cet article

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS