Navigation mit Access Keys

 

« Nous ne mangeons qu’une fois par jour. »

Bilkossa Abdullah passe pour quelqu’un de spécial au village. « Je ne peux pas avoir d’enfants. » Elle a l’air très triste en disant cela. Malgré la sécheresse et les difficultés qu’il y a à nourrir de grandes familles, les enfants sont considérés comme une richesse. Bilkossa a 20 ans ; elle a été mariée dès l’âge de 16 ans.

Ses bœufs de trait étant morts de faim, Bilkossa ne peut pas travailler sa petite parcelle de terrain sans aide extérieure, ni la préparer pour la prochaine pluie. Déjà auparavant, elle était jugée pauvre. Car Bilkossa ne cultive pas le kath dont les feuilles très prisées en tant que léger stupéfiant sont vendues à un bon prix sur le marché. La petite parcelle de terrain qu’elle exploite suffit tout juste pour une agriculture de subsistance.

Les quelques denrées qu’elle possède encore et les rations d’aide beaucoup trop maigres allouées par l’État ne suffisent guère à se nourrir correctement. « Maintenant, nous ne mangeons plus qu’une fois par jour », déclare Bilkossa. Elle a dû consommer les semailles qu’elle comptait mettre de côté pour l’été prochain, de sorte qu’elle doit de nouveau en emprunter aux voisins.

Son mari apporte de l’aide là où il peut. Mais lui non plus n’a pas d’autre possibilité de revenu que le travail aux champs. Bilkossa doit ainsi fabriquer, comme c’est l’usage dans la région, des plaques de cuisson pour la fougasse locale appelée Injera, afin de les vendre au marché de la ville. Elle en tire tout de même un bénéfice de 10 à 15 francs par mois.

Bilkossa est une jeune femme très modeste. Son plus grand souhait est de rester en bonne santé, afin de pouvoir au moins maintenir ses conditions de vie actuelles – « et peut-être quand même avoir un enfant. »

Bilkossa Abdullah vit à l’est de l’Éthiopie, dans la zone administrative de l’Ouest Hararghe qui fait partie de la région d’Oromia, l’une des plus touchées par la sécheresse. Témoignage recueilli par Jens Steuernagel, délégué de Caritas en Éthiopie.

 

Partager cet article

Contenu de replacement

 
[Übersetzen auf Français] Ersatzinhalt-Startseite-Standard-DE
 
 

Caritas Suisse
Adligenswilerstrasse 15
Case postale
CH-6002 Lucerne

 

PC 60-7000-4
IBAN CH69 0900 0000 6000 7000 4
Les dons peuvent être déduits des taxes.

 

Dons

Prenez contact avec nous. Nous vous conseillons volontiers personnellement.

PLUS